Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - service public

Fil des billets

Ivry en fête 2015 : c'est aussi la fête des associations !

Discours de Mourad Tagzout, conseiller délégué à la vie associative, lors d'Ivry en Fête 2015 :

Tout d’abord, un grand merci au plus de 130 associations, qui cette année encore, participent à Ivry en fête. Avec les services municipaux vous êtes les « co-producteurs » de ce moment privilégié de la vie de notre commune.


Notre fête est ainsi, aussi l’occasion de mesurer la richesse du mouvement associatif ivryen, l’importance et  la diversité de ses champs d’intervention et  à quel point son rôle est central dans le renforcement du lien social, dans la constitution d’un territoire à vivre en commun. Les associations remplissent des missions d’intérêt général : éducation populaire, accès au sport et aux loisirs, solidarité locale et internationale…
Ce rôle est d’autant plus important, quand on voit le mal que font les politiques néolibérales à notre société :
  • Au plan environnemental, ou malgré les discours et autres plans de nos gouvernants, la situation ne cesse de s’aggraver, tant que ne sont pas engagées les réformes de fond en rupture avec le modèle productiviste,
  • Au plan économique et social, les politiques d’austérité étouffent l’activité. Elles augmentent la pauvreté, le chômage et la précarité. Un rapport récent de l’OCDE montre qu’en France, comme ailleurs en Europe, les inégalités ne cessent de s’accroître, et ceux dans tous les domaines santé, éducation, logement …
Ces politiques menées successivement par la droite et les socialistes au service du capitalisme financier se  traduisent chez nombre de nos concitoyens par un dégout de la politique, le repli sur soi,  une montée du désespoir, de l’individualisme…

Lire la suite...

 

Conseil municipal de l'opposition : une place pour la droite au CA de l'OPH ?

L'une des délibérations proposées par le groupe des droites demandait la représentation de leur groupe au conseil d'administration de l'Office Public de l'Habitat. Ouarda Kirouane, récemment élue vice-présidente de l'OPH, est intervenue pour le groupe des élu-es Front de Gauche, rappelant qu'à Ivry, la place de l'opposition municipale est conséquente. pour preuve ce conseil municipal de l'opposition !

Les Offices Publics de l’Habitat vivent des jours difficiles. Depuis plusieurs années, ils sont la cible d’intérêts qui ont amené les gouvernements successifs, de l’UMP et du PS, a cassé progressivement leur statut « public ». Je pense à la loi de 2006-2007 rapprochant les OPHLM et les OPAC et généralisant le statut d’Établissement public à caractère industriel et commercial, ce qui change : le statut des agents qui ne sont plus des fonctionnaires, le choix désormais possible entre une comptabilité publique ou commerciale, le rattachement des offices à une collectivité territoriale avec une représentation majoritaire etc.  Et avec la création de la métropole, voici que les offices pourraient être rattachés aux fameux « territoires » de plus de 300 000 habitants, de quoi susciter beaucoup d’inquiétude sur leur avenir !

Cela s’est fait au nom de l’efficacité, de la simplification, de la modernisation, mais n’a en fait qu’un objectif : l’austérité et la casse du service public. D’autant plus avec la pénurie de construction de logement.

A ce titre, la droite en responsabilité n’est clairement pas favorable au logement social et peu encline a faire d’effort, sauf éventuellement pour réserver ces logements aux plus pauvres de façon limité : en d’autres termes, ghettoïser (c’est l’une des arrêtes du surloyer introduit en 2007 par N. Sarkozy). Voyez dans le Val-de-Marne : prenez les 10-15 villes ayant le taux de logement social le plus élevé, elles sont quasi toutes de gauche, et surtout communistes ! Prenez les 10-15 dernières, et bien elles sont toutes de droite ! (Vincennes, Saint Maurice, Charenton…).

Alors voilà que l’opposition municipale de droite à Ivry s’intéresse au logement social et demande d’intégrer le Conseil d’Administration de l’OPH !

Lire la suite...

 

Elections départementales : les candidats du Front de Gauche d'Ivry !

Les 22 et 29 mars prochain vont se dérouler les élections départementales. Enjeu majeur pour notre Ville, s’il était besoin de le rappeler…

Ne nous y trompons pas : le département est essentiel dans nos vies quotidiennes ! Il est un partenaire fondamental pour notre Ville dans la conduite de politiques publiques répondant aux besoins des habitants. Bien loin de l’image du mille-feuille qu’on veut nous imposer, il est un partenaire pour faire vivre nos choix politiques anti-austérité de justice sociale, d’égalité, de solidarité, d’émancipation de toutes les citoyennes et tous les citoyens. Nous portons un projet de transformation de la société, appuyé sur le développement du service public, fait par tous et pour tous. Le service public, c’est le seul outil pour échapper aujourd’hui à la spéculation et à la finance, le seul outil véritablement au service des besoins des habitants.

Car la crise détériore chaque jour les conditions de vie de toutes et tous. La politique gouvernementale d’austérité généralisée accroît les inégalités et le chômage, sert les tenants du libéralisme et la privatisation des services publics. Quant à la droite et l’extrême-droite, en pleine conquête, ils espèrent gagner du terrain sur les renoncements du gouvernement. 

C’est bien pour cela que nous disons, avec les candidats du Front de Gauche à Ivry : « le Val-de-Marne n’est pas à prendre ni à vendre ! ». Pascal Savoldelli et Marie Piéron (conseillère municipale déléguée de notre groupe !) par leurs expériences d’élu-es de proximité et de combat, Lamya Kirouani et Akli Kettou, par leur travail d’agent territorial et leur ancrage dans notre Ville, tous sauront être des élu-es combattifs, à l’écoute des besoins et des idées des Ivryennes et Ivryens.

Le 22 mars prochain, votons pour un département vraiment à gauche, de résistance et de transformation sociale, un département utile, solidaire et innovant !

Les élu-es Front de Gauche d’Ivry

Lire la suite...

 

Budget 2014 voté, premier du nouveau mandat : un "budget de combat" !

Conseil Municipal du 29 avril : le budget 2014 voté à une large majorité. Budget combattif pour continuer, malgré les contraintes de plus en plus lourdes, de développer le service public pour les Ivryennes et les Ivryens. Jeanne Zerner est intervenue, au nom du groupe Front de Gauche en rappelant que  l'austérité gouvernementale comme européenne ne mènera qu'à la destruction de notre économie et de notre modèle social. 

A l’encontre d’un certain nombre de conceptions actuelles, je veux rappeler ici, au nom du groupe Front de Gauche, qu’un budget de collectivité est bien un acte politique. Et un acte fort. Ce sont des choix politiques, des orientations claires que nous prenons pour des ambitions de service public rendu aux populations.

Ce budget le prouve. Pour entamer une nouvelle mandature, dans un contexte difficile, nous maintenons un haut niveau d’exigence et d’ambitions pour les Ivryennes et les Ivryens. Le développement des politiques solidaires est confirmé. Faire avancer les droits des citoyens, favoriser l’épanouissement, l’émancipation de tous, réduire les inégalités économiques, sociales, culturelles, combattre les discriminations, autant d’enjeux que ce budget, dans la continuité du mandat précédent, prend à bras le corps, comme Mehdi l’a bien présenté, et comme Mourad le développera concernant les associations.

Mais cet acte se fait aujourd’hui sous la contrainte. Le choix d’une politique d’austérité dans laquelle le gouvernement n’en finit plus de s’enfermer, et de NOUS enfermer, nous présente un avenir bien sombre. En témoignent les nouvelles déclarations du premier ministre :

Lire la suite...

 

Non à la fermeture du guichet SNCF grandes lignes : voeu du conseil municipal.

Lors du conseil municipal de rentrée, Pierre Gosnat, Maire d'Ivry-sur-Seine, a présenté un voeu au nom de la majorité municipal concernant la fermeture du guichet SNCF de la gare RER. Un rappel à l'intention de Guillaume Pépy du mécontentement général concernant cette fermeture, purement comptable, d'un service public de proximité apprécié et nécessaire, à l'heure où une réflexion s'engage pour agrandir et rénover notre gare RER.


VŒU DU CONSEIL MUNICIPAL D’IVRY

Le bureau d’informations et de ventes Grandes lignes de la gare d’Ivry-sur-Seine a fait l’objet d’une décision  de fermeture de la part de la direction de la SNCF. La fermeture effective de celui-ci est intervenue dès la fin du mois d’août, quelques jours avant la date fatidique initialement annoncée : soit le 1er Septembre.

Le Conseil municipal tient à manifester son mécontentement à l’annonce d’une telle décision prise sans aucune concertation avec les usagers et encore moins avec les élus d’Ivry qui se trouvent mis devant le fait accompli.

Le Conseil municipal désapprouve cette décision qui met ainsi fin à ce service public de proximité encore largement utilisé par de nombreux Ivryens

Lire la suite...

 

Tous rassemblés : touche pas à mon guichet !!

Ce jeudi 29 août, à 10h, plus d'une centaine de personnes, usagers, syndicats, cheminots, élus, étaient rassemblés devant la gare RER pour défendre notre service public des transports. Les élu-es communistes et partenaires d'Ivry sont tous mobilisés pour poursuivre la lutte !

Des interventions du Maire d'Ivry, de représentants syndicaux et de cheminots, des questions de citoyens et usagers et de journalistes ont permis d'exprimer notre colère devant une nouvelle attaque de la direction de la SNCF qui souhaite fermer le Bureau Information et Réservation Grandes Lignes d'Ivry.

Soyons nombreux à signer la pétition en ligne !

* http://www.petitions24.net/non_a_la_fermeture_du_bureau_sncf_grandes_lignes_divry_sur_seine

Lire la suite...

 

Le département, un service public indispensable aux Ivryens : venez en débattre !

Le Conseil général du Val-de-Marne agit au quotidien pour être au plus proche des besoins
des Val-de-Marnais et des Ivryens. La défense et le développement du service public sont au cœur de la politique menée par le Département.

Crèches, collèges, habitat, voirie, aménagement, vie associative, PMI, formation, emploi, transports, culture, sport, développement durable... nombreux sont les sujets pour lesquels nous nous battons avec conviction. C'est en ce sens que nous avons adopté un budget départemental solidaire, pour que le Val-de-Marne demeure une terre de solidarité,d’égalité, un véritable bouclier social.

La situation nationale est grave. Nous refusons l'austérité pour les populations et les territoires. L'urgence est à l'investissement dans des réponses fortes et concrètes face à la crise. L'urgence est à la mobilisation de tous, pour résister aux injustices et aux inégalités et pour construire un projet commun.

Nous vous invitons à débattre pour améliorer et faire évoluer le service public, mercredi 29 mai, à 19h30, au Hangar (3/5 rue Raspail).

Chantal Bourvic et Pascal Savoldelli, Conseillers Généraux d'Ivry-sur-Seine

Lire la suite...

 

Le CMS, un outil essentiel pour la santé de proximité

Le Conseil municipal du 25 avril a désigné l'équipe d'architectes qui entreprendra les travaux du Centre Municipal de Santé. L'occasion pour Méhadée Bernard, Présidente du groupe des élu-es communistes et partenaires de rappeler notre engagement pour la santé de qualité et de proximité dans un contexte national de recul généralisé et de contrainte financière grandissante.

En France, la logique qui prévaut suppose que la santé c’est de l’argent.
La santé coûte chère et en ces temps d’austérité décomplexée la santé est devenue l’objet de marchandisation, un coût à éliminer pour les apôtres de la gouvernance.
La santé, enjeu capital, est devenue un enjeu du capital.
Et c’est bien tout le contraire que la gauche doit produire dans une période de développement des précarités.
Et dans ce contexte, les élu-es communistes et partenaires s’engagent comme ils l’ont toujours fait : la santé est un investissement, parce qu’elle répond à un droit fondamental de l’être humain.

Voila qui va à l’encontre d’une terrible dérive de la société capitaliste et libérale faisant de la santé un objet de commerce, pris dans des conflits de marchandisation de brevets, dans des enjeux de pouvoir économique et financier entre quelques grands laboratoires internationaux aux comportements mafieux.

Quand on connaît les dégâts considérables de certaines maladies, je pense au paludisme ou au sida ou même plus simplement à la résurgence de la tuberculose ou de maladies oubliées dans certains de nos quartiers, ou encore de la malnutrition dans certaines régions du monde ; et quand on sait aux regards des besoins immenses de survie de certaines populations du globe, que de grands laboratoires détiennent des outils pour y remédier, on ne être que révolté qu’au nom du profit, et toujours en son nom, des solutions existantes ne soient pas mises en œuvre. Certains allant même à spéculer  sur la misère, sur la mort, sur la vie de millions d’être humains!

Le droit à la santé ne peut être guidé par des logiques marchandes.

Lire la suite...

 

Réaffirmons le droit au logement et à l’énergie pour tous !

Lors du Conseil Municipal du 28 février, le groupe des élu-es communistes et partenaires a déposé un voeu, adopté par le conseil municipal, contre les expulsions locatives et les coupures énergétiques. A l'approche de la fin de la trêve hivernale, notre groupe souhaite réaffirmer les droits élémentaires au logement et à l'énergie pour tous, sans condition !

Voici le voeu voté par le conseil :


La Ville d’Ivry-sur-Seine, considérant que :

- l’article 25 de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée le 10 décembre 1948 par l’assemblée générale de l’ONU, affirme : « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires... »,

- se loger, se chauffer, s’éclairer, se soigner, se nourrir, se déplacer, sont des besoins fondamentaux, au cœur du développement de la personne, des conditions de son bien-être et de son émancipation, mais qui deviennent aujourd’hui un luxe très inégalement accessible à tous, malgré les efforts menés par le nouveau gouvernement pour contenir les effets de la crise

- la crise actuelle et les mesures d’austérité prises au niveau Européen comme en France ces derniers mois accentuent les inégalités existantes entre les individus dans l’accès à ces besoins fondamentaux, et la précarisation croissante de l’emploi, des salaires comme le chômage en pleine explosion plongent nombre de familles, de personnes âgées et retraitées dans une grande insécurité sociale provocant une multiplication des situations de sur-endettement, d’impayés de loyer et d’énergie,

- partout en France, dans les territoires ruraux comme urbanisés, et plus sensiblement encore en Ile-de-France, on constate une inquiétante augmentation des loyers, conséquence de la spéculation immobilière accentuée par le nombre insuffisant de logements disponibles, et des tarifs de l’énergie, conséquence à la fois de l’augmentation du coût de l’énergie et de la libéralisation du marché,

- cela provoque, selon le dernier rapport de janvier 2013 de la fondation Abbé Pierre, les chiffres de l’INSEE et du médiateur national de l’énergie, un accroissement sensible du nombre de foyers en situation de « précarité énergétique », c’est-à-dire consacrant plus de 10% de leurs revenus en dépenses énergétiques. Près de 4 millions de foyers, soit 8 millions de personnes sont concernés, tandis que 10 millions de personnes sont touchés, plus ou moins violemment, par le « mal-logement », soit 1/6e de la population française.

Lire la suite...

 

Voeux de Pierre Gosnat, Maire d'Ivry : pour construire ensemble un autre monde !

Voeux de Pierre Gosnat - Maire d'Ivry-sur-Seine - 09 janvier 2013

Mesdames, Messieurs,
Chers Amis,

Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous présente nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Permettez-moi tout d’abord de saluer la présence de nombreux élus, celle des représentants de la vie associative, la présence également de nos multiples partenaires (sans qui nos projets ne pourraient voir le jour) et puis bien entendu vous toutes et vous tous… Ivryennes, Ivryens, Val de Marnaises, Val de Marnais.

Mes premiers vœux s’adressent donc à vous, à vos familles, à vos proches, des vœux de bonheur, de santé et de réussite.

Que cette année 2013 vous permettent de réaliser vos souhaits les plus chers.


Toutefois, en dépit de ces vœux, je crains que trop nombreux… soient encore celles et ceux pour qui « demain » reste incertain, voir angoissant ! Alors, en ce début d’année, pourquoi ne pas s’interroger sur le monde que nous souhaiterions construire et vivre ?


Quelques « illuminés »… pour certains, « calculateurs » pour d’autres… avaient annoncé la fin du monde pour le 21 décembre. Il est évident que ces inepties ne servent qu’à instrumentaliser les peurs, l’irrationnel… et plus fondamentalement à exclure tout projet d’avenir. Une confidence (au passage), j’ai très bien dormi cette nuit là, avec au réveil… la conviction que si notre monde n’en était pas à sa fin, nous devrions néanmoins sérieusement travailler à sa renaissance.

En finir, en effet, avec ce monde de l’argent roi, de la déréglementation et de la concurrence entre les peuples, de ce système qui porte en lui les germes de la crise, des conflits armés et des inégalités.

Un monde qui compte plus d’un milliard d’êtres humains sous alimentés, alors que les 400 des plus grosses fortunes, de la planète disposent à elles seules de l’équivalent du PIB (Produit intérieur brut) de l’Inde, pays le plus peuplé de ce monde. Alors, comme l’écrivait le poète Louis Aragon disparu il y a tout juste 30 ans : « est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

Non… le monde que nous appelons à nos vœux est tout autre !

Lire la suite...

- page 1 de 8