Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - quartier

Fil des billets

Choix de l'équipe d'architecte validé, un nouveau souffle pour Makarenko !

Dernier point à l'ordre du jour du Conseil municipal de juin, le choix de l'équipe retenu par le jury pour la restructuration de l'école Makarenko. L'équipe choisi, Air Architecture, et son architecte Olivier Leclercq, a été voté à l'unanimité du conseil. Jeanne Zerner, pour le groupe des élu-es Front de Gauche, est intervenue pour souligner notre enthousiasme et notre vigilance comme de tous les acteurs mobilisés dans l'élaboration continue du projet.


Au mois de novembre, j’étais intervenue pour le groupe Front de Gauche au sujet du lancement de la restructuration de l’école Makarenko. De mon point de vue de déléguée de quartier, le fil conducteur était clair : que ce projet soit participatif !

En résonance de l’histoire de ce groupe scolaire, et pour son avenir, c’était pour moi un enjeu essentiel que les usagers de Maka soient réellement partie prenante de sa conception, de sa mise en oeuvre. C’était du reste un angle de travail fondamental pour réaliser notre programme Ivry au cœur en cohérence avec la coopérative citoyenne. Que nos contraintes soient comprises et partagées – le plus possible, et nos choix construits ensemble.

Le challenge était de taille. Particulièrement consciente, vous le savez, des années de frustrations pour les familles, entre désarroi, espoir et colère, je savais qu’il y avait une confiance à restaurer,  et tous dans le quartier sont là chaque jour pour me le rappeler. Je suis heureuse de vous dire qu’aujourd’hui, enfin, avec un choix architectural partagé par tous – car ce choix, il faut le dire, a été largement unanime – oui, aujourd’hui nous pouvons, ensemble, nous tourner positivement vers  l’avenir.  Ce projet, quoiqu’on puisse en penser architecturalement, techniquement, esthétiquement, cette esquisse – enfin ! – a enthousiasmé tout le jury.

Tout reste à faire, et notamment à faire vivre notre groupe de travail, écouter chaque proposition, écouter, écouter encore les usagers, partager avec eux les embûches, leurs résolutions, anticiper ensemble pour arriver aux meilleurs choix. Nous y allons tout droit, car nous voilà enfin avec des perspectives concrètes pour cette école, pour le quartier, avec un projet qui donne envie à chacun de le voir réaliser, qui donne envie aux équipes éducatives, aux parents d’élèves, de participer à son élaboration.

Lire la suite...

 

Pour la réussite du projet ANRU de Gagarine-Truillot

Lors du Conseil municipal de jeudi 18 octobre, le groupe communistes et partenaires a présenté un voeu pour le déblocage des aides de l'Etat dans le programme ANRU pour le quartier Gagarine Truillot. Le voeu a été voté à l'unanimité !


Voici l'intervention de Méhadée Bernard, présidente du groupe communistes et partenaires, et conseillère municipale déléguée au quartier centre-ville :

C’est généralement avec un grand plaisir que j’interviens au Conseil Municipal sur le projet Anru du quartier Gagarine-Truillot mais je dois avouer qu’aujourd’hui c’est non sans amertume que je présente au nom du groupe des élu-es communistes et partenaires un vœu sur ce projet phare de notre mandat.

Ce vœu, c’est d’abord notre volonté partagée de voir la réussite du projet dans ce quartier en manque, depuis bien trop longtemps, d’intervention publique de l’Etat.
C’est ensuite le respect du travail engagé, un travail qui est, on ne le rappellera jamais assez, partenarial à tous les niveaux.
Enfin, à ceux qui pensent que nous nous y sommes mal pris, je leur répondrais simplement : certes nous avons pris le temps de concerter (c’est peut-être pour certains une erreur, mais pour nous c’est ce qui fait sens), et c’est l’engagement que nous avons pris dans notre programme ! Construire nos projets de ville avec les ivryennes et Ivryens, les partager, les dessiner, les faire avancer.

Presque 8 ans de construction avec des allers-retours, des va et vient avec les services de l’Etat pour multiplier les chances d’être subventionné à un haut niveau, au niveau de l’exigence des locataires, ne pas se contenter de miettes mais aller vers un quartier véritablement redimensionné, équipé, ouvert, remaillé, reconnecté au reste de la ville. Un quartier qui verra de nouvelles constructions de logements sociaux accessibles à tous, un quartier où mixité ne rimera pas avec ghetto social et urbain.

Lire la suite...

 

Quartiers, engageons le changement : chiche !


Après les discours ministériels de Roubaix, une déclaration de l’ANECR

Le discours de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement, Cécile DUFLOT, lors du lancement de la concertation « Quartiers : engageons le changement ! » à Roubaix, le jeudi 11 octobre porte, en lui-même, le témoignage des souffrances qui accablent les villes et les quartiers populaires. Chômage, mal-logement, transports inadaptés, recul des services publics, échec scolaire, pauvreté, discrimination territoriale, trafics et insécurité : comme le dit la ministre « La réalité, c’est qu’habiter certains quartiers, c’est devoir affronter des conditions de vie indignes, et devoir se demander tous les jours si demain ne sera pas pire ».

C’est le résultat de 10 années de politique de droite qui, en plus de mettre les habitants des quartiers au ban de la société, les ont stigmatisés.

Retisser le lien social, développer la mixité sociale, restaurer le droit à la ville pour tous, améliorer les conditions de vie des citoyens, concilier politiques publiques et intérêt général, faire de l’égalité de tous la « boussole » qui doit guider la nouvelle politique de la ville sont affirmés comme autant de principes permettant de faire vivre le changement pour les habitants des quartiers.

Des valeurs dans lesquelles se retrouvent les élus communistes et républicains.

Parce qu’élus de villes populaires, pour recoudre les déchirures sociales et améliorer les conditions de vie dans les quartiers, ils sont engagés depuis fort longtemps au côté des acteurs multiples qui font la vie dans les quartiers : habitants, associations et collectifs, travailleurs sociaux, enseignants et équipes éducatives, dirigeants et éducateurs sportifs, monde de la culture…

Lire la suite...