Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - proportionnelle

Fil des billets

"Echos d'élu(tt)es" : le numéro 2 est sorti !

Le nouveau numéro du journal des élu-es communistes et partenaires est sorti. Place à la distribution !!

Edito 

Ivryennes, Ivryens,

« Tous pourris », « Gauche et droite, c’est la même chose »… autant de slogans qui fleurissent, plus fortement aujourd’hui avec cette nouvelle Affaire Cahuzac qui vient après tant de malversations des gouvernements de droite. Autant de slogans qui ternissent les politiques et la politique. Autant d’idées qui nourrissent le Front National et les mouvements extrémistes.

Pour les élu-es communistes et partenaires, c’est une dérive dramatique qui nous touche toutes et tous
, dans nos valeurs et nos pratiques, dans nos luttes et nos actions, au quotidien, à toutes les échelles. Alors que la crise frappe très durement une majorité d’entre nous, toutes ces « affaires » entraînent une perte de confiance pour une grande partie des citoyen-nes.
Perte de confiance et perte de sens. Du sens de l’action publique et du rôle de l’élu oeuvrant pour l’intérêt général, et non pour son intérêt propre ou celui d’une classe dirigeante, économique et politique.

Nous sommes convaincus qu’une autre politique est possible, qui mette fin à un pouvoir oligarchique.
Une refondation de la République est nécessaire, qui s’appuie sur la souveraineté du peuple, sur un régime parlementaire participatif dans lequel les député-es, élu-es du peuple, détiendraient le pouvoir de choix des politiques publiques sous le contrôle des citoyens.

Lire la suite...

 

La fin du cumul des mandats... un premier pas ?

Tribune Ivry-ma-Ville de septembre 2012, la question posée par Serge Aberdam, élu de la liste Ivry 100% à gauche, était : "Que faut-il penser du cumul des mandats et de leur compatibilité ?".

A la question, Etes-vous pour le cumul des mandats ?, nous répondons NON ! A la question Pensez-vous qu'il faut légiférer pour les limiter en nombre et en temps ? Nous répondons OUI.

Mais ces questions suffisent-elles ? L’impératif de légiférer pour limiter, voir interdire le cumul des mandats est aujourd’hui une préoccupation partagée par une majorité des habitants de notre pays. Pourquoi ? Parce que la distance ne cesse de grandir entre les volontés populaires et les réponses institutionnelles.

Ce qui nous amène à une autre question. Est-ce suffisant ? Nous pensons que NON, cette mesure ne sera efficace que si elle s’accompagne d’autres mesures capables de transformer en profondeur notre système institutionnel et politique car le mal est profond et la confiance en berne (abstention massive, explosion du F-Haine, sentiment d’impuissance ressenti par les salariés, mais aussi les derniers évènements d’Amiens).

Nous en arrivons donc à deux nouvelles questions. Faut-il dépasser la 5ème République ? Faut-il poser ensemble les bases d’une 6ème République ?


Surfer sur l’interdiction du cumul des mandats n’est pas suffisant. Si nous pensons qu’il faut légiférer urgemment pour l’interdire au sein des exécutifs, si nous pensons qu’il faut interdire le cumul des mandats locaux et nationaux, si nous pensons que la politique doit rester un engagement militant et qu’à ce titre il faut limiter l’exercice de mandats successifs, nous pensons également que cette réforme doit s’accompagner d’actes institutionnels forts et immédiats. A commencer par la mise en place de la proportionnelle à toutes les élections, parce qu’elle seule peut permettre :


  •     La représentation la plus juste des choix des électeurs pour empêcher le bipartisme
  •     Une avancée réelle pour la parité, avec l’obligation de présenter des femmes sur des sièges éligibles
  •     La représentation de la diversité du peuple de France,

Lire la suite...