Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - progrès

Fil des billets

Ivry en fête 2015 : c'est aussi la fête des associations !

Discours de Mourad Tagzout, conseiller délégué à la vie associative, lors d'Ivry en Fête 2015 :

Tout d’abord, un grand merci au plus de 130 associations, qui cette année encore, participent à Ivry en fête. Avec les services municipaux vous êtes les « co-producteurs » de ce moment privilégié de la vie de notre commune.


Notre fête est ainsi, aussi l’occasion de mesurer la richesse du mouvement associatif ivryen, l’importance et  la diversité de ses champs d’intervention et  à quel point son rôle est central dans le renforcement du lien social, dans la constitution d’un territoire à vivre en commun. Les associations remplissent des missions d’intérêt général : éducation populaire, accès au sport et aux loisirs, solidarité locale et internationale…
Ce rôle est d’autant plus important, quand on voit le mal que font les politiques néolibérales à notre société :
  • Au plan environnemental, ou malgré les discours et autres plans de nos gouvernants, la situation ne cesse de s’aggraver, tant que ne sont pas engagées les réformes de fond en rupture avec le modèle productiviste,
  • Au plan économique et social, les politiques d’austérité étouffent l’activité. Elles augmentent la pauvreté, le chômage et la précarité. Un rapport récent de l’OCDE montre qu’en France, comme ailleurs en Europe, les inégalités ne cessent de s’accroître, et ceux dans tous les domaines santé, éducation, logement …
Ces politiques menées successivement par la droite et les socialistes au service du capitalisme financier se  traduisent chez nombre de nos concitoyens par un dégout de la politique, le repli sur soi,  une montée du désespoir, de l’individualisme…

Lire la suite...

 

Dernier hommage à Pierre, Pierrot : on lâche rien, on continue !

A la demande de plusieurs groupes politiques, la tribune d'Ivry-ma-Ville du mois de mars était consacrée à un hommage à Pierre Gosnat. Voici le texte du groupe des élu-es Front de Gauche d'Ivry. 

Que notre cœur est meurtri en ce début d'année 2015, bien douloureux pour nous toutes et tous.

Il y a eu les meurtres terribles de Charlie Hebdo, les tueries de ce début de janvier. Au-delà de l'horreur et du choc,  ces événements nous obligent collectivement à nous questionner sur ce qui nous lie, sur notre envie de faire société ensemble. Comment donner corps et sens, enfin, à ces principes de « Liberté, Egalité, Fraternité » ?

Des mots si chers à notre joli Ville d'Ivry, la belle et rebelle, populaire et métissée. Une Ville à l'image de celui qui nous manque déjà tant. Pierre Gosnat, Pierre, Pierrot ! Notre Maire, notre camarade, notre ami. Pour le élu-es du groupe Front de gauche, la mort de Pierre c'est la disparition du premier d'entre nous. Nous sommes avec Alice, ses enfants et toute sa famille.

Pierre était un Maire engagé, militant, qui a toujours porté avec enthousiasme et détermination les valeurs de solidarité, d’égalité, de justice sociale.
Pierre était un Maire humain d’abord, un Maire populaire, à l’écoute de sa ville, ses élu-es, ses agents et ses habitants. Il avait Ivry au cœur depuis sa plus tendre enfance. Comme conseiller municipal, adjoint puis Maire en 1998 et député en 2007, il a sans relâche combattu l'injustice, fait avancer les droits de chacune et chacun, à Ivry et au-delà.

Les nombreux témoignages d'amis, de camarades, de citoyens, les hommages de la République qui a perdu l'un de ses fervents défenseurs, tant de marque de sympathie et de respect pour l'élu et pour l'homme qu'il était.

Certes, il y a la tristesse, l'émotion de tourner une page d'Ivry, de l'histoire de notre Ville qu'il a vu grandir, qu'il a fait grandir. Mais cette émotion est pour nous tous, aujourd'hui, une force. Une force et une impatience de poursuivre le programme Ivry au cœur, qu'il avait porté avec nous toutes et nous tous, pour écrire ensemble l'avenir de notre ville.
Nous sommes conscients de l’immense responsabilité qui nous incombe, avec Philippe Bouyssou, que le Conseil municipal, le 7 février, a élu maire, nous poursuivrons avec ténacité et avec les Ivryennes et les Ivryens, nos engagements.

A l'heure où les crises nous plombent, où les progrès disparaissent, où les fascismes fertilisent...
A l'heure où, en Europe, souffle un vent nouveau de Grèce et d'Espagne...
A l'heure où les utopistes sont debout, où les dynamiques citoyennes sont de plus en plus nombreuses...
Nous avons l'irrépressible envie de nous battre pour vivre mieux aujourd'hui, demain, à Ivry et partout dans le monde.

Pierre, tu es parti sous les applaudissements, avec Amélie Poulain, dans le soleil d'hiver, comme un clin d'œil... C'est pour nous un signe d'espoir à continuer : on lâche rien !

Les élu-es du groupe Front de Gauche d'Ivry

Lire la suite...

 

L'après Charlie : une autre France est possible !

Suite aux attentats de Charlie Hebdo, la tribune d'Ivry-ma-Ville du mois de février était consacré à une expression libre de chaque groupe. Mehdi Mokrani s'est exprimé pour le groupe des élu-es Front de Gauche d'Ivry.


« Quand est-ce qu’on y arrive ? Là où le bonheur désaltère, où le futur se construit, sans cris, sans mecs à terre ? », IAM, la fin de leur monde.


Les actes intolérables qui ont secoué nos consciences et notre capacité à faire société ne doivent pas atteindre leur but. Nous sommes à la croisée des chemins. L’obscurantisme est comme tous les fascismes, il cherche la désorganisation, l’isolement, la peur, le recul de nos intelligences individuelles et collectives. Il cherche à nous rendre individuellement stérile, et collectivement vulnérables pour installer son fantasme totalitaire.

Les fascismes progressent, de la tuerie de Charlie hebdo au nom d’un islam qui n’aura jamais été tant trahi, de l’obscurité qui a entouré les manifs pour tous qui ont cru nous expliquer comment il fallait vivre, élever des enfants, comment il fallait faire l’amour également, de la victoire aux élections européennes du Front National, à la médiatisation sans précédent de penseurs islamophobes, nous n’avons jamais tant été agressés, bafoués, pris pour des débiles, des assistés de la pensée. 

Il faut dire que le terrain n’a jamais été aussi favorable. Ce terrain favorable, c’est celui de la crise, des crises. La crise ébranle notre société. Les crises produisent de multiples divisions de notre peuple, l’encourageant ainsi au repli. La crise économique aggrave chaque jour nos vies, les difficultés s’amoncellent, les nôtres évidemment, mais aussi celles de ceux qui nous entourent qui deviennent nos concurrents, ceux qu’il faut battre, éliminer pour nous en sortir. La crise politique, depuis 2002 et l’arrivée au second tour de la présidentielle d’un fasciste, détruit nos perspectives, notre capacité à réfléchir autrement. Des années de droite violente, inégalitaire, autoritaire et raciste ont transformé  la pensée comme les rapports quotidiens entre individus. Et que dire de cette gauche complice, convertie à la pensée unique économique comme sociétale, en témoigne les graves régressions que nous connaissons depuis l’élection de F. Hollande. La crise sociétale et identitaire, alimentée pour nous diviser, pour opposer les minorités à une majorité à l’identité fantasmée. Musulmans, Rôms, Jeunes des quartiers populaires sont quotidiennement définis comme les ennemis intérieurs.

C’est cette faillite républicaine que nous devons affronter. Dans les jours qui arrivent, nous devrons relever le défi de redonner sens à notre vie commune, pour tracer un chemin de progrès pour une société de partage, de rencontre, de métissage permanent. Reprenons le chemin du progrès et de l’émancipation. Jamais nous n’avons eu tant de moyens, tant de savoirs. Nous pouvons faire de nos intelligences individuelles et collectives l’ingrédient  nécessaire pour que la tuerie de charlie hebdo n’atteigne pas son but, pour qu’au contraire nous démontrions qu’une autre France est possible. 

Mehdi Mokrani, conseiller municipal

Lire la suite...