Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - pollution

Fil des billets

Collège Confluences pollué : enquête en cours en pleine rentrée scolaire

La question d'Ivry-ma-Ville du mois de septembre était posée par le groupe Alternative pour Ivry : « La situation du nouveau collège, positionné sur un ancien site pollué installation classée et ne pouvant ouvrir à la rentrée pour cause de pollution au mercure, est-elle compréhensible et acceptable ? ». Pour le groupe Front de Gauche, Méhadée Bernard a répondu sur ce point avant d'évoquer les conditions de la rentrée scolaire et les difficultés persistantes.

La réalité du territoire d’Ivry, notamment Ivry-Port, se comprend au regard de son passé industriel. Il a subi, comme de nombreuses communes de région parisienne, la présence d’industries polluantes que la Ville de Paris et les beaux quartiers de l’ouest ne voulaient pas héberger. De nombreux terrains sont pollués, à des degrés divers, au vu des normes aujourd’hui heureusement bien plus strictes.

Faudrait-il donc cesser toute construction ? Ou bien utiliser les savoirs faires et technologies nouvelles pour garantir une dépollution efficace et sûre ? Nous préférons cette seconde option, pour répondre aux besoins des habitants en veillant sans cesse aux conditions de sécurité ! 

Un ensemble de mesures de dépollution a  été pris. Au vue des résultats, la construction du collège a été autorisée par la Préfecture et l’Agence Régional de Santé. C’est durant la phase de travaux que des problèmes sont survenus. Alors, évidemment, cette pollution n’est pas acceptable ni compréhensible. C’est pourquoi  l’enquête en cours, initiée par la Sadev pour le compte du Conseil Départemental, devra statuer sur les responsabilités de chacun. Les opérations de dépollution nécessaires vont être effectuées pour que le collège puisse ouvrir en toute sécurité en 2016.

A propos

Septembre, c’est la rentrée des classes. Et avec elle son cortège de questions sur la situation des écoles d’Ivry, vu la crise du système éducatif.

Lire la suite...

 

Géothermie à Ivry Confluences : la transition écologique s'engage !

Lors de ce Conseil municipal, un point était à l'ordre du jour sur le projet de géothermie lancé dans le cadre de la ZAC Ivry Confluences. L'occasion pour Fanny Sizorn, au nom du groupe des élu-es Front de gauche d'Ivry, de souligner notre engagement pour une transition écologique et énergétique s'appuyant sur des ambitions sociales fortes et faisant jouer la solidarité de territoire pour tou-te-s les Ivryen-ne-s.



Cette année, Paris accueille la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Cet évènement a le mérite d’engager un débat à tous les niveaux, tout le monde y va de sa pancarte au slogan écolo. Cette année, tout le monde veut sauver le climat … enfin, faisons preuve de lucidité sur cet évènement qui est en partie financé par les champions de la pollution. Clairement, l'avenir du climat ne dépend pas seulement, et heureusement d’ailleurs, de ces négociations de l'ONU. C’est en étant conscient que c’est bel et bien le système que nous devons changer et non le climat que nous sauverons notre planète.

Par exemple, en négociant les accords Tafta (avec les Etats-Unis) et Ceta (avec le Canada), l'UE sacrifie les exigences climatiques au nom de la compétitivité. Quand François Hollande annonce dans la même phrase qu'il espère la signature d'un accord commercial historique entre l'Union européenne et les Etats-Unis et qu’il souhaite également un accord historique sur le climat à Paris, il y a clairement un historique de trop.

En fait, comme pour toutes les grandes victoires sociales, la transition écologique sera le fruit d'un rapport de force social et politique de longue haleine. C'est par les innovations sociales et écologiques mises en œuvre dans nos quartiers et nos territoires pour vivre mieux, pour habiter mieux, pour manger mieux, etc que nous construisons le monde de demain. Et aussi par des politiques publiques, portées largement, en s’appuyant sur celles qui existent déjà, localement. Nous devons continuer et renforcer ces processus. C’est ce que nous nous efforçons de faire à Ivry. Dans notre ville, on est bien loin d’un certain discours qui se contente de culpabiliser les individus tout en s’abstenant de souligner la responsabilité majeure du productivisme qui exploite les plus précaires et pillent les pays du Sud. Nous refusons l’écologie de salon coupée des classes populaires, sans critique sérieuse de l’économie mondialisée, dépourvue de vision sociale et dès lors d’efficacité environnementale.

Le projet présenté ce soir fait suite à une réflexion de plusieurs années. En 2009, il y a eu le « Plan patrimonial énergétique », en 2011 l’adoption du plan Climat énergie et la décision de créer un réseau de chaleur alimenté par de la géothermie sur Confluences. Dès le printemps 2016, les travaux permettront la desserte énergétique de la ZAC Confluence assurée à plus de 50% par une ressource issue de la géothermie profonde. S’y ajoutera l’alimentation du réseau du Centre ville, la cité Pierre et Marie Curie et le secteur ZAC du plateau à plus de 50% par de l’énergie renouvelable et de la récupération.

Lire la suite...

 

Donnons un peu d'air pur à notre Ville !

Tribune Ivry-Ma-Ville de mai 2012, la question était posée par le groupe europe écologie-les verts : Les alertes sur la pollution de l’air aux particules fines se faisant de plus en plus fréquentes en région parisienne, quelles mesures doit prendre la municipalité pour protéger la population ?

Jacqueline Spiro pour le groupe communistes et partenaires :


LA POLLUTION NE CONNAÎT PAS LES LIMITES COMMUNALES.

LA RÉALITÉ de l’aggravation de la pollution aux particules fines en région parisienne comme dans de nombreuses agglomérations n’est plus à démontrer.
Les conséquences sanitaires de cette situation sont importantes ainsi que leur coût humain, social et environnemental et il est donc nécessaire que les pouvoirs publics se mobilisent pour apporter des réponses à la hauteur du problème posé. Encore faut-il bien identifier d’une part les causes de cette situation et d’autre part quelles sont les autorités les plus pertinentes pour mettre en oeuvre des mesures permettant de réduire cette pollution.

Concernant les causes, et pour l’Ile-de- France, tout le monde s’accorde à dire que la source principale se situe dans la circulation automobile et, qu’en conséquence, la première piste d’amélioration réside dans la réduction du trafic automobile. Pour aller dans ce sens plusieurs propositions peuvent être avancées, par exemple :
  • Privilégier véritablement les transports en commun.
  • Contribuer à la réduction des trajets domicile/travail
  • Développer les circulations douces
  • Réduire la circulation de transit des poids lourds.

Lire la suite...