Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - logements

Fil des billets

Ivry, une Ville pour les Ivryens d'hier, d'aujourd'hui et de demain !

La question d'Ivry-ma-Ville du numéro de l'été était posée par le groupe d'opposition socialiste : « Le Projet Ivry Confluence va redessiner le 1/4 de la ville et accueillir 20.000 nouveaux habitants d’ici 2025. Alors que de nombreuses questions restent posées, comment veiller à ce qu'il soit bien l'affaire de tous les Ivryens ?». Pour le groupe Front de Gauche, Jacqueline Spiro a rappelé notre volonté que ce projet bénéficie à tous les habitants, par des politiques publiques.

« Ivry est une ville qui bouge ! », ce sont les premiers mots de notre programme. Il y a les Zones d’Aménagement Concerté d’Ivry Confluences, du Plateau, de Gagarine, et les projets urbains hors ZAC comme Villars, les Tennis Ledru Rollin ou Lamant-Coutant. C’est bien toute la Ville qui évolue, se transforme.

Le projet d’Ivry Confluences est conséquent, couvrant 1/8e de la Ville et non 1/4. Ce périmètre choisi sert avant tout à garantir la cohérence urbaine et le financement par la ZAC des nombreux équipements publics utiles à toute la population, pour des avancées en termes de bien être, de conditions de vie, de droit à la ville. Nous avons voulu maîtriser le devenir de ce quartier post-industriel à l’habitat très ancien autour des trois grandes ambitions affirmées avec Ivry au cœur.

D’abord des ambitions sociales : une exigence de logements pour tous et la garantie pour les personnes impactées de pouvoir y rester, d’où la présence de 50% de logements sociaux.

Ensuite des ambitions écologiques pour engager la transition nécessaire au plus local : géothermie, constructions HQE, grand parc de la confluence...

Enfin, et c’est essentiel, des ambitions participatives.

Lire la suite...

 

Le projet Gagarine-Truillot a besoin de la solidarité nationale !

Une pétition a été lancée pour la réalisation du projet de rénovation urbaine du quartier : les élu-es communistes et partenaires s'y associent largement et contribueront à porter le projet pour aboutir à une rénovation de qualité pour le quartier et pour toute la Ville.

Texte de la pétition :

"Monsieur le Premier Ministre,

Depuis 2005, avec les élus, les services municipaux et les associations, nous travaillons sur un projet de rénovation urbaine pour notre quartier Gagarine‐Truillot où la vie se dégrade chaque jour un peu plus. Ce projet est prêt. Il n’attend plus qu’un soutien de l’Etat sans lequel il ne peut tenir ses ambitions de construction de logements accessibles et de qualité, d’équipements publics, d’espaces verts…

Dans les mois qui viennent, deux sujets importants seront soumis à votre arbitrage : la liste des 230 quartiers prioritaires pour la seconde vague de rénovation urbaine, ainsi que la liste des terrains publics pouvant être cédés avec une décote allant jusqu’à la gratuité pour la construction de logements sociaux,
dans le cadre de la loi Duflot.

Afin de donner à notre projet les moyens d’aller au bout, nous vous demandons :

1‐ L’inscription du projet de rénovation urbaine Gagarine‐Truillot dans la liste des 230 projets prioritaires, afin que celui‐ci puisse bénéficier de l’indispensable accompagnement de l’ANRU (en termes financier et d’ingénierie)

2‐ L’inscription dans la «liste Duflot» du terrain appartenant à l’APHP, emprise foncière considérable dont la décote contribuerait de façon décisive à l’équilibre financier de l’opération.

Ces derniers mois, notre Maire s’est adressé en ce sens à vos deux ministres en charge de ces dossiers, Cécile Duflot et François Lamy, qui lui ont fait part de l’intérêt qu’ils portent à notre projet. Il est désormais temps de traduire cet intérêt en actes pour lancer concrètement la rénovation de notre quartier : nous n’en pouvons plus d’attendre !

Les habitants du quartier Gagarine‐Truillot et les Ivryens solidaires."

Lire la suite...

 

Gagarine-Truillot, une nouvelle bataille s'engage !

Lors du dernier Conseil Municipal, un protocole avec l'Etat a été voté qui doit permettre le lancement de l'opération de rénovation urbaine tant attendue pour le quartier Gagarine-Truillot. Nouvelle donne, nouvelles perspectives et nouvelles batailles qui s'engagent : Olivier Beaubillard est intervenu, pour les élu-es communistes et partenaires.

Le programme ANRU a été lancé en 2003, au titre des politiques de la Ville, et piloté par l’Etat. L’objectif était de revenir sur 40 ans de politique d’urbanisme qui avaient mené à la constitution dans de nombreux cas, urbains ou ruraux, de véritables ghettos, bien souvent ilots de pauvreté coupés du monde. Après le fameux plan « banlieue 89», c’était un nouveau projet d’envergure nationale pour casser la politique d’isolement et d’exclusion sociale.

Les conséquences du programme ANRU sont pourtant mitigées :

  • trop de démolition sans réflexion sur le devenir de ces quartiers,
  • trop de chantiers qui ont conduit finalement, de manière plus ou moins préméditée, à exclure les anciens habitants, à repousser les populations plus loin, dans les villes adjacentes ou dans des territoires peu peuplés qui connaissent aujourd’hui les mêmes problématiques d’isolement et de paupérisation,
  • enfin, trop d’oubli à l’égard de l’humain, de ceux qui vivaient dans ces quartiers, qui faisaient vivre ces quartiers, les animaient, qui donnaient forme par leurs pratiques, leurs habitudes, leurs relations, à ces « grands ensembles » comme on les nomme.

Nombre de villes ont subi ces quartiers plus qu’elles ne les ont fait vivre. Pourtant, à Ivry, l’engagement des habitants, des services, des élu-es, la richesse de la vie associative, a souvent donné corps et cœur à ces cités : et c’est le cas pour Gagarine.

Lire la suite...