Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - commission tripartite

Fil des billets

Conseil municipal de l'opposition : une place pour la droite au CA de l'OPH ?

L'une des délibérations proposées par le groupe des droites demandait la représentation de leur groupe au conseil d'administration de l'Office Public de l'Habitat. Ouarda Kirouane, récemment élue vice-présidente de l'OPH, est intervenue pour le groupe des élu-es Front de Gauche, rappelant qu'à Ivry, la place de l'opposition municipale est conséquente. pour preuve ce conseil municipal de l'opposition !

Les Offices Publics de l’Habitat vivent des jours difficiles. Depuis plusieurs années, ils sont la cible d’intérêts qui ont amené les gouvernements successifs, de l’UMP et du PS, a cassé progressivement leur statut « public ». Je pense à la loi de 2006-2007 rapprochant les OPHLM et les OPAC et généralisant le statut d’Établissement public à caractère industriel et commercial, ce qui change : le statut des agents qui ne sont plus des fonctionnaires, le choix désormais possible entre une comptabilité publique ou commerciale, le rattachement des offices à une collectivité territoriale avec une représentation majoritaire etc.  Et avec la création de la métropole, voici que les offices pourraient être rattachés aux fameux « territoires » de plus de 300 000 habitants, de quoi susciter beaucoup d’inquiétude sur leur avenir !

Cela s’est fait au nom de l’efficacité, de la simplification, de la modernisation, mais n’a en fait qu’un objectif : l’austérité et la casse du service public. D’autant plus avec la pénurie de construction de logement.

A ce titre, la droite en responsabilité n’est clairement pas favorable au logement social et peu encline a faire d’effort, sauf éventuellement pour réserver ces logements aux plus pauvres de façon limité : en d’autres termes, ghettoïser (c’est l’une des arrêtes du surloyer introduit en 2007 par N. Sarkozy). Voyez dans le Val-de-Marne : prenez les 10-15 villes ayant le taux de logement social le plus élevé, elles sont quasi toutes de gauche, et surtout communistes ! Prenez les 10-15 dernières, et bien elles sont toutes de droite ! (Vincennes, Saint Maurice, Charenton…).

Alors voilà que l’opposition municipale de droite à Ivry s’intéresse au logement social et demande d’intégrer le Conseil d’Administration de l’OPH !

Lire la suite...

 

Création d'une commission tripartite pour le logement social à Ivry !

Lors du dernier Conseil Municipal a été votée la création d'une commission tripartite pour le logement social comprenant des élu-es, des associations engagées et des demandeurs de logement. C'était un engagement du programme municipal. Fanny Sizorn est intervenue, au nom des élu-es Front de Gauche, pour rappeler que le vrai problème, particulièrement pour le logement social, est celui de l'offre.


La création d’une commission tripartite est un engagement politique fort. Parce que la question du logement est une question démocratique et populaire, elle doit être l’affaire de toutes et tous. La composition de cette commission en est l’expression :
•    Des élu-e-s issu-e-s de tous les groupes politiques du conseil municipal,
•    Des associations agissant pour le droit au logement et la lutte contre l’exclusion,
•    Des demandeurs de logements, tirés au sort sur la base du volontariat, parce que ce sont eux les destinataires de nos politiques publiques.

L’objectif est bien de construire ensemble les orientations de notre politique de logement social. Refixer collectivement si besoin les règles et les critères d’attribution, et ainsi répondre à notre volonté sans cesse renouvelée d’équité et d’impartialité d’attribution des logements sociaux.

Mais n’oublions que le problème premier reste celui de l’offre de logement avec près de 4 millions de personnes sont actuellement mal logées dans notre pays. A Ivry, ce sont 5 000 personnes qui attendent un logement social ou un échange, jeunes ou moins jeunes, familles entières. Alors que nous résorbons chaque année 7% des demandes, de nouvelles se présentent chaque jour parce que trop peu de Villes font ce choix de construire, de rénover, d’aider à la livraison de nouveaux logements sociaux.

Lire la suite...