L'une des délibérations proposées par le groupe des droites demandait la représentation de leur groupe au conseil d'administration de l'Office Public de l'Habitat. Ouarda Kirouane, récemment élue vice-présidente de l'OPH, est intervenue pour le groupe des élu-es Front de Gauche, rappelant qu'à Ivry, la place de l'opposition municipale est conséquente. pour preuve ce conseil municipal de l'opposition !

Les Offices Publics de l’Habitat vivent des jours difficiles. Depuis plusieurs années, ils sont la cible d’intérêts qui ont amené les gouvernements successifs, de l’UMP et du PS, a cassé progressivement leur statut « public ». Je pense à la loi de 2006-2007 rapprochant les OPHLM et les OPAC et généralisant le statut d’Établissement public à caractère industriel et commercial, ce qui change : le statut des agents qui ne sont plus des fonctionnaires, le choix désormais possible entre une comptabilité publique ou commerciale, le rattachement des offices à une collectivité territoriale avec une représentation majoritaire etc.  Et avec la création de la métropole, voici que les offices pourraient être rattachés aux fameux « territoires » de plus de 300 000 habitants, de quoi susciter beaucoup d’inquiétude sur leur avenir !

Cela s’est fait au nom de l’efficacité, de la simplification, de la modernisation, mais n’a en fait qu’un objectif : l’austérité et la casse du service public. D’autant plus avec la pénurie de construction de logement.

A ce titre, la droite en responsabilité n’est clairement pas favorable au logement social et peu encline a faire d’effort, sauf éventuellement pour réserver ces logements aux plus pauvres de façon limité : en d’autres termes, ghettoïser (c’est l’une des arrêtes du surloyer introduit en 2007 par N. Sarkozy). Voyez dans le Val-de-Marne : prenez les 10-15 villes ayant le taux de logement social le plus élevé, elles sont quasi toutes de gauche, et surtout communistes ! Prenez les 10-15 dernières, et bien elles sont toutes de droite ! (Vincennes, Saint Maurice, Charenton…).

Alors voilà que l’opposition municipale de droite à Ivry s’intéresse au logement social et demande d’intégrer le Conseil d’Administration de l’OPH !