Lors du Conseil Municipal de janvier, l'avenir des maisons de quartier agréées centres sociaux était en débat avec plusieurs délibérations permettant de poursuivre leur développement. Séverine Peter est intervenue, au nom des élus communistes et partenaires, pour rappeler notre engagement pour ces espaces de proximité, de vie et de projets collectifs, source d'émancipation.

A plusieurs reprises ces dernières années, notamment lors de différents temps de concertation comme les Assises de la ville, nous avons fait le constat, partagé avec de nombreux ivryennes et ivryens, de la nécessité de renforcer et de redéployer les services publics de proximité. Et nous avons pris, collectivement, des engagements en ce sens auprès de la population.

Aujourd’hui, nous avançons dans cette direction, puisque le centre social de Monmousseau est ouvert depuis 2 ans, nous amorçons avec sérieux l’ouverture de celui du Petit Ivry et sommes en préfiguration de l’implantation d’un centre social sur le territoire Gagarine-Truillot.

Au-delà de l’engagement public, nous restons convaincus que les centres sociaux sont un outil essentiel d’une dynamique de politique municipale efficace sur un territoire donné, au plus près des habitants. A condition que ceux-ci soient conçus avec et pour les habitants et qu’ils soient dotés de moyens adaptés.