Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - budget

Fil des billets

Vote du budget : on lâche rien !

Lors du dernier Conseil Municipal, le vote du budget était à l'ordre du jour. Un budget contraint par la politique gouvernementale d'austérité. L'occasion pour Ana Macedo d'intervenir au nom du groupe des élu-es Front de Gauche pour rappeler notre envie de poursuivre la lutte pour développer le service public, la justice et l'égalité des droits pour toutes les Ivryennes et tous les Ivryens.


Le budget qui nous est présenté ce soir est un budget qui s’insère dans la tradition ivryenne de politiques publiques ambitieuses. Nous remercions le travail difficile réalisé par Meddhy et les services municipaux, dans ce contexte si particulier. Mais ce n'est pas, nous le croyons, le budget que la majorité aurait souhaité pour la population ivryenne.
La baisse programmée de 20 millions d'euros de recettes  dans le budget communal d’ici 2017, soit 1/6e du budget de fonctionnement, aura des conséquences sur nos politiques publiques.

A ce propos, aujourd’hui une délégation municipale a été reçue pour déposer plus de 5 000 pétitions au Préfet. 5 000 pétitions d’Ivryennes et d’Ivryens inquiets, comme nous tous, pour l’avenir de notre Ville. Cette mobilisation n’est pas unique. Ainsi, face aux baisses de dotations aux collectivités territoriales de plus de 11 milliards d’euros en 4 ans, une grande campagne a été lancée par l’Association des Maires de France. Avec Ivry, plus de 15 000 autres communes ont également voté la motion pour exiger du gouvernement de revenir sur les baisses prévues.

Couper ainsi les budgets des services publics et limiter l’investissement public, dont 70% est réalisé par les collectivités territoriales, pour ouvrir de nouveaux marchés aux grands patronats et aux grands actionnaires, sont des  choix politiques baignés du dogme de l'austérité. Crédit Impôt Compétitivité Emploi, allègement d’impôts ou de cotisations sociales en tout genre, ce sont près de 30 milliards d’euros qui passent du public au privé.  Un projet de loi « Macron 2 » est visiblement prévu avant l’été.  Pas  non plus de quoi nous rassurer !

Cette bataille est donc loin d’être terminée.

Lire la suite...

 

Finances : sortons de la spirale de l'austérité !

Au dernier Conseil Municipal, le budget primitif 2013 était à l'ordre du jour. Avec un constat : pour la première fois, la Ville d'Ivry a des recettes inférieures aux années précédentes. Ouarda Kirouane, nouvelle conseillère municipal du groupe Front de Gauche, est intervenue pour rappeler l'urgence d'un changement de cap politique national pour sortir de l'austérité dangereuse.

Je remercie Mehdi pour cette présentation qui nous éclaire sur la situation financière de la ville pour l’année 2013. Il me paraît plus qu’important de souligner un fait historique pour notre ville : pour la première fois, en 2013, nos recettes sont en recul malgré une hausse légère des impôts calée sur l’inflation, qui ne compensera jamais la perte des dotations. Ce qu’il faut mesurer, c’est qu’en 2013, le gouvernement a voté un budget de moins 1,5 milliards d’euros pour les collectivités territoriales, ce qui se traduit pour Ivry, par une perte nette de moins 1,3 millions d’euros.

La politique d’austérité ne s’arrête pas là ! En 2014, le gouvernement a annoncé pour la période 2015-2017, moins 11 milliards d’euros pour les collectivités, soit une prévision pour notre ville de moins 20 millions d’euros.

Alors ? Comment s’adapter à cette politique d’austérité qui va à l’encontre de la dynamique de progrès social? Comment compenser cette perte de dotation annuelle de 5 millions d’euros sans impacter de façon brutale la vie des Ivryennes et Ivryens ?

Lire la suite...

 

Budget 2014 voté, premier du nouveau mandat : un "budget de combat" !

Conseil Municipal du 29 avril : le budget 2014 voté à une large majorité. Budget combattif pour continuer, malgré les contraintes de plus en plus lourdes, de développer le service public pour les Ivryennes et les Ivryens. Jeanne Zerner est intervenue, au nom du groupe Front de Gauche en rappelant que  l'austérité gouvernementale comme européenne ne mènera qu'à la destruction de notre économie et de notre modèle social. 

A l’encontre d’un certain nombre de conceptions actuelles, je veux rappeler ici, au nom du groupe Front de Gauche, qu’un budget de collectivité est bien un acte politique. Et un acte fort. Ce sont des choix politiques, des orientations claires que nous prenons pour des ambitions de service public rendu aux populations.

Ce budget le prouve. Pour entamer une nouvelle mandature, dans un contexte difficile, nous maintenons un haut niveau d’exigence et d’ambitions pour les Ivryennes et les Ivryens. Le développement des politiques solidaires est confirmé. Faire avancer les droits des citoyens, favoriser l’épanouissement, l’émancipation de tous, réduire les inégalités économiques, sociales, culturelles, combattre les discriminations, autant d’enjeux que ce budget, dans la continuité du mandat précédent, prend à bras le corps, comme Mehdi l’a bien présenté, et comme Mourad le développera concernant les associations.

Mais cet acte se fait aujourd’hui sous la contrainte. Le choix d’une politique d’austérité dans laquelle le gouvernement n’en finit plus de s’enfermer, et de NOUS enfermer, nous présente un avenir bien sombre. En témoignent les nouvelles déclarations du premier ministre :

Lire la suite...

 

Le budget 2014 de l’Etat a besoin de nouvelles recettes et non de réduire sur les services publics locaux !

Communiqué du groupe Front de Gauche au Conseil Général du Val-de-Marne :

Le projet de budget de l’Etat 2014 présenté le 25 septembre en Conseil des ministres poursuit un bien sombre scenario pour l’avenir des collectivités territoriales, avec notamment l’annonce de la réduction d’1,5 milliards des concours de l’Etat au secteur public local.

Si le gouvernement ne revenait pas sur une telle mesure, ce serait un nouveau coup porté dans les prochains mois aux services publics de proximité, à la solidarité et à l’investissement public créateur d’emplois puisque les collectivités territoriales réalisent 75 % de l’investissement public dans notre pays.

Nous voulons que le département du Val-de-Marne dispose des ressources nécessaires pour continuer à impulser des politiques innovantes et ambitieuses que sa majorité de gauche poursuit en matière de solidarité, d’éducation, de petite enfance, de culture, de formation, de logement, de transport, de développement économique, pour répondre aux besoins et aux attentes de tous ses habitants.


Lire la suite...

 

Crise, austérité... Ivry vote un budget ambitieux pour l'avenir !

Lors du dernier Conseil Municipal, la majorité municipale a voté pour le budget 2013 élaboré et travaillé depuis plusieurs mois. Ce budget se veut offensif, pour la maintien des services publics et des projets d'investissements, pour un mieux vivre à Ivry, malgré la crise et l'austérité imposée en Europe et en France.

Toutes les informations sur le budget 2013 voté en mars : http://www.ivry94.fr/actualites/democratie-locale/un-budget-ambitieux-malgre-tout/


Dès le mois de janvier, lors du débat d'orientation budgétaire au conseil municipal, Philippe Bouyssou, 1er adjoint communistes et partenaires en charge des finances, a présenté les grandes lignes de ce budget 2013.

Sur les orientations de fond, le Maire nous proposait [dans sa lettre de cadrage d'octobre 2012] de reconduire les priorités portées depuis 2009 – petite enfance, logement, jeunesse, santé, personnes âgées – en prenant appui sur trois piliers : la démocratie, le service public et le développement durable. Mais cela dans un cadre budgétaire contraint, impliquant la poursuite de la maîtrise des dépenses de fonctionnements, avec une évolution moyenne de 2,5 % du budget du personnel communal, un gel des autres dépenses de fonctionnement et la réévaluation des taux de fiscalité à hauteur de 1,5 %. L'objectif principal de ces orientations maîtrisées étant d'assumer le haut niveau de dépenses d'investissements – 37,2 millions d'euros pour 2013 – correspondant à nos arbitrages de l'an dernier dans le cadre de la programmation des investissements pluriannuels. Deux mots d'explication sur ces orientations.

Lire la suite...

 

UNE URGENCE : LE DEBLOCAGE DES CREDITS D’ETAT POUR LE METRO GRAND PARIS !


Suite à la non-inscription par le gouvernement des fonds pour le chantier du métro « Grand Paris », voici un appel de l’ANECR concernant le Grand Paris, qui peut faire l’objet d’une signature de tous les maires, conseillers régionaux et généraux, et élus de l’Ile-de-France. Vous pouvez signer en écrivant à l’adresse anecr@elunet.org.


Contrairement à ce qui était acté dans l’accord conclu entre l’Etat et la Région le 26 janvier 2010, acte fondateur de ce chantier de transport en commun, attendu par des milliers de Franciliens, le gouvernement n’a pas inscrit le premier milliard d’euros de dotation dans son budget pluriannuel 2013-2016.

Ce projet est mis en danger : c’est inacceptable. Les liaisons nouvelles de banlieue à banlieue ne peuvent pas attendre, les habitants galèrent soir et matin, dans les bouchons ou sur des lignes insuffisantes cumulant temps gâché, retard, inconfort, fatigue et pollution. Ils veulent disposer de moyens de déplacement modernes efficaces et rapides, rompant l’enclavement de villes ou de quartiers pour lesquels l’accès au travail ou aux études est difficile.

Lire la suite...

 

Contre l’austérité, la Ville fait le choix du service public !

Tribune Ivry-Ma-Ville de mars 2012, question posée par le groupe communistes et partenaires : La municipalité envisage un programme d’investissement à hauteur de 107 millions d’euros sur trois ans, comment le mettre en oeuvre au regard de la situation des marchés financiers ?

Philippe Bouyssou pour le groupe communistes et partenaires :


PARCE QUE L’HUMAIN est au coeur de ses actions et ses choix politiques, la municipalité a décidé de relever le défi de choix audacieux et combatifs, prenant le contrepied de l’austérité qui gouverne l’Europe. Face aux politiques stériles, violentes et inégalitaires imposées par la droite et l’ultra libéralisme, Ivry, avec son programme d’investissement de 107 millions d’euros sur trois ans fait le choix premier de conforter les services publics pour la population.

Nous faisons aussi le choix du développement et de l’investissement pour l’avenir qui nécessitera un recours raisonnable à l’emprunt. Bien entendu rien n’est joué, la commune comme toutes les autres collectivités territoriales, est contrainte, l’Etat n’assumant pas ses responsabilités de régulateur et de garant de l’intérêt général, de recourir au « libre marché bancaire » pour financer ses investissements. Nous savons que les banques et les trop fameux marchés financiers, qui saignent aujourd'hui le peuple grec, toujours à la recherche de profits et de rentabilité immédiate, ne donnent absolument pas priorité à l'investissement public durable et solidaire.

Mais il n’y a là aucune fatalité à ce que seuls, les marchés et la banque centrale européenne soient libres et indépendants. Il est grand temps de faire d’autres choix et entre autres, celui d’un pôle public bancaire financeur des collectivités, faire le choix de l’humain, de la vie, de l’avenir.

Lire la suite...