Edito

La transformation de l’école est une urgence. Le gouvernement avance aujourd’hui à marche forcée, défaisant pas à pas notre service public d’éducation nationale et l’ouvrant aux marchés, à la concurrence, à la compétition de tous contre tous. Nous portons l’ambition d’une école qui épanouit et émancipe, qui casse la reproduction incessante des inégalités et des hiérarchies sociales. Les idées ne manquent pas, mais les solutions nous devons les élaborer collectivement par la réflexion et le débat, et dans les luttes ensemble les faire avancer pour leurs mises en oeuvre.

Ensemble, en lutte, car les crises se sont aggravées, multiples, multiformes, et la réponse du gouvernement poursuivant ses politiques d’austérité les accentue. Les 20 millions d’euros en moins d’ici 2017 comme la métropole du Grand Paris qui va centraliser les lieux de pouvoir et de décision, sont autant d’inquiétudes, de difficultés à surmonter. Nous avons plus que jamais besoin de nous rassembler pour défendre et développer le service public, ce bien commun au centre de notre projet d’égalité et de justice sociale, de bien être et de bien vivre ensemble.

Ces deniers mois, nous avons vécu des moments difficiles. Il y a eu les assassinats de Charlie Hebdo, bien sûr, et le décès de Pierre Gosnat. Avec le nouveau Maire Philippe Bouyssou et une équipe municipale réorganisée, nous avons la volonté de poursuivre la mise en œuvre du programme Ivry au cœur. Construit collectivement autour des besoins des habitants et d’ambitions élevées, il est donc plus que jamais d’actualité.

Et notre volonté d’appropriation citoyenne des choix politiques à produire l’est encore plus. Nous sommes encouragées par les récentes élections départementales dans le Val-de-Marne qui assoit la majorité conduite par le Front de Gauche, là où partout ailleurs la droite et l’extrême-droite se sont renforcées, c’est pour nous un appui essentiel. Encouragés aussi par le succès électoral de Podemos en Espagne, après Syriza en Grèce, des victoires de rassemblements populaires qui ouvrent la voie à d’autres choix politiques possibles.


Olivier Beaubillard, Président du groupe - Fanny Sizorn, Vice-Présidente du groupe