Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - Ivry Confluences

Fil des billets

Ivry, une Ville pour les Ivryens d'hier, d'aujourd'hui et de demain !

La question d'Ivry-ma-Ville du numéro de l'été était posée par le groupe d'opposition socialiste : « Le Projet Ivry Confluence va redessiner le 1/4 de la ville et accueillir 20.000 nouveaux habitants d’ici 2025. Alors que de nombreuses questions restent posées, comment veiller à ce qu'il soit bien l'affaire de tous les Ivryens ?». Pour le groupe Front de Gauche, Jacqueline Spiro a rappelé notre volonté que ce projet bénéficie à tous les habitants, par des politiques publiques.

« Ivry est une ville qui bouge ! », ce sont les premiers mots de notre programme. Il y a les Zones d’Aménagement Concerté d’Ivry Confluences, du Plateau, de Gagarine, et les projets urbains hors ZAC comme Villars, les Tennis Ledru Rollin ou Lamant-Coutant. C’est bien toute la Ville qui évolue, se transforme.

Le projet d’Ivry Confluences est conséquent, couvrant 1/8e de la Ville et non 1/4. Ce périmètre choisi sert avant tout à garantir la cohérence urbaine et le financement par la ZAC des nombreux équipements publics utiles à toute la population, pour des avancées en termes de bien être, de conditions de vie, de droit à la ville. Nous avons voulu maîtriser le devenir de ce quartier post-industriel à l’habitat très ancien autour des trois grandes ambitions affirmées avec Ivry au cœur.

D’abord des ambitions sociales : une exigence de logements pour tous et la garantie pour les personnes impactées de pouvoir y rester, d’où la présence de 50% de logements sociaux.

Ensuite des ambitions écologiques pour engager la transition nécessaire au plus local : géothermie, constructions HQE, grand parc de la confluence...

Enfin, et c’est essentiel, des ambitions participatives.

Lire la suite...

 

Géothermie à Ivry Confluences : la transition écologique s'engage !

Lors de ce Conseil municipal, un point était à l'ordre du jour sur le projet de géothermie lancé dans le cadre de la ZAC Ivry Confluences. L'occasion pour Fanny Sizorn, au nom du groupe des élu-es Front de gauche d'Ivry, de souligner notre engagement pour une transition écologique et énergétique s'appuyant sur des ambitions sociales fortes et faisant jouer la solidarité de territoire pour tou-te-s les Ivryen-ne-s.



Cette année, Paris accueille la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Cet évènement a le mérite d’engager un débat à tous les niveaux, tout le monde y va de sa pancarte au slogan écolo. Cette année, tout le monde veut sauver le climat … enfin, faisons preuve de lucidité sur cet évènement qui est en partie financé par les champions de la pollution. Clairement, l'avenir du climat ne dépend pas seulement, et heureusement d’ailleurs, de ces négociations de l'ONU. C’est en étant conscient que c’est bel et bien le système que nous devons changer et non le climat que nous sauverons notre planète.

Par exemple, en négociant les accords Tafta (avec les Etats-Unis) et Ceta (avec le Canada), l'UE sacrifie les exigences climatiques au nom de la compétitivité. Quand François Hollande annonce dans la même phrase qu'il espère la signature d'un accord commercial historique entre l'Union européenne et les Etats-Unis et qu’il souhaite également un accord historique sur le climat à Paris, il y a clairement un historique de trop.

En fait, comme pour toutes les grandes victoires sociales, la transition écologique sera le fruit d'un rapport de force social et politique de longue haleine. C'est par les innovations sociales et écologiques mises en œuvre dans nos quartiers et nos territoires pour vivre mieux, pour habiter mieux, pour manger mieux, etc que nous construisons le monde de demain. Et aussi par des politiques publiques, portées largement, en s’appuyant sur celles qui existent déjà, localement. Nous devons continuer et renforcer ces processus. C’est ce que nous nous efforçons de faire à Ivry. Dans notre ville, on est bien loin d’un certain discours qui se contente de culpabiliser les individus tout en s’abstenant de souligner la responsabilité majeure du productivisme qui exploite les plus précaires et pillent les pays du Sud. Nous refusons l’écologie de salon coupée des classes populaires, sans critique sérieuse de l’économie mondialisée, dépourvue de vision sociale et dès lors d’efficacité environnementale.

Le projet présenté ce soir fait suite à une réflexion de plusieurs années. En 2009, il y a eu le « Plan patrimonial énergétique », en 2011 l’adoption du plan Climat énergie et la décision de créer un réseau de chaleur alimenté par de la géothermie sur Confluences. Dès le printemps 2016, les travaux permettront la desserte énergétique de la ZAC Confluence assurée à plus de 50% par une ressource issue de la géothermie profonde. S’y ajoutera l’alimentation du réseau du Centre ville, la cité Pierre et Marie Curie et le secteur ZAC du plateau à plus de 50% par de l’énergie renouvelable et de la récupération.

Lire la suite...

 

Ivry Confluences : une charte innovante pour les habitants d'Ivry !

Au dernier Conseil municipal, la charte de maintien et de relogement des habitants impactés par le projet Ivry Confluences a été votée par la majorité municipale. Une charte largement co-construite, unique en son genre, pour garantir au-delà des obligations légales notre ambition d'un droit à la ville pour tous. Bozena Wojciechowski est intervenue pour le groupe Front de Gauche.


Ce soir, nous voulons produire un acte politique majeur en adoptant la charte de maintien et de relogement des habitant-es à Ivry sur-Seine. Cette Charte est unique.

Unique parce qu’elle confirme nos ambitions et les valeurs que nous portons : celle autour d’un développement urbain vivant et partagé ; celle pour le droit au logement et à la Ville pour toutes et tous. La crise dramatique du logement – et je pèse chacun de ces mots : crise – dramatique – avec le manque criant de logements accessibles, les inégalités territoriales dans les constructions de logements sociaux, la spéculation immobilière qui a vu en 30 ans les prix atteindre des niveaux insoutenables, les attaques à la mixité sociale : tout est fait pour exclure et reléguer les classes populaires de plus en plus loin de Paris. A Ivry, nous nous battons contre ces logiques d’exclusion et de précarisation. Nous nous battons contre ces processus qui organisent volontairement la pénurie dans l’intérêt de quelques-uns. De ce point de vue, la Charte garantit notre engagement pour toutes les Ivryennes et tous les Ivryens.

Elle est unique aussi parce qu’elle acte un processus démocratique de co-élaboration rare, voire inédit. Plus de deux ans de travail autour d’un projet issu d’une démarche citoyenne, ne l’oublions pas. Un projet porté avec ambition et innovation par des élu-es et des agents du service public communal au plus près des attentes.
Cette Charte est passée par toutes les instances que l’ensemble des acteurs ont pu juger utiles et nécessaires : comité de quartier, rencontre particulière avec des associations, des citoyens, avec les représentants des groupes politiques, travail transversal des services, plusieurs passages en bureau municipal et dans la commission municipale « développement de la ville » avec tous les groupes du conseil municipal.

Rendons-nous compte de la qualité du travail fourni – et je salue le choix de nous présenter en annexe l’ensemble des amendements étudiés pour que nous puissions apprécier les débats qui traversent un tel projet. Le résultat est bien l’aboutissement d’un enrichissement collectif permanent, à chaque étape, avec toutes les actrices et tous les acteurs.

Lire la suite...

 

Nouvelle sectorisation pour Ivry-Port à la rentrée 2015

Dernier point au Conseil Municipal, la présentation par Méhadée Bernard de la nouvelle sectorisation du quartier Ivry-Port pour préparer l'ouverture de l'école Rosalind Franklin au mois de septembre prochain. Cohérence, mixité, équilibre ont guidé ces choix qui entraînent notamment la fermeture de la maternelle J-J Rousseau. Au programme des semaines à venir : informations et accompagnement des enfants et des familles pour une rentrée sereine.


Au mois d’octobre dernier, nous inaugurions ensemble l’école Rosa-Parks, nouvelle école au cœur du quartier parisien pour accompagner les besoins du secteur en pleine croissance de population. En septembre prochain, nous ouvrirons un nouveau groupe scolaire et un nouveau collège dans le quartier d’Ivry-Port aujourd’hui en profonde mutation. Et d’ici 2020, un deuxième groupe scolaire verra le jour sur ce quartier pour répondre à l’évolution démographique attendue dans le cadre maîtrisé du projet urbain d’Ivry Confluence. La priorité donnée à la livraison des équipements publics nécessaires dans le projet répond à la volonté de bien anticiper les évolutions du territoire, de ne pas les subir comme cela a pu parfois être le cas. Nous répondons ainsi  à l’augmentation des besoins d’accueil scolaire, péri et extra-scolaire, à la hauteur de nos ambitions éducatives, urbaines, écologiques aussi, comme l’a démontré la réalisation de  l’école Rosa-Parks.

Toute ouverture d’une nouvelle école, d’un groupe scolaire, nécessite de repenser la sectorisation qui l’accompagne. Cela entraîne souvent des réactions paradoxales : d’un côté de l’excitation, la satisfaction d’un nouvel établissement « tout beau tout propre », pour ceux qui le fréquenteront. Et d’un autre, cela crée toujours des inquiétudes, des interrogations, parce que les habitudes de chacun, enfants et familles, mais aussi équipe enseignante et agents municipaux, s’en trouvent modifiées.

Pour cela, nous aurions voulu avoir plus de temps, notamment pour mieux associer les familles. Je ne vous cache pas que la mise en place de la nouvelle organisation des temps scolaires et périscolaires à la rentrée 2014, l’urgence du lancement du projet Makarenko et les événements de ce début d’année 2015 ne nous l’ont pas donné. A cela se sont ajoutées les contraintes de l’Education Nationale liées à la future carte scolaire au travers des dotations de moyens ainsi que le mouvement des enseignants pendant les vacances d’hiver.

Il nous faudra donc, dans les semaines à venir, prendre le temps de l’information pour accompagner chacune et chacun dans ces changements.

Lire la suite...

 

Ivry Confluences, un projet de ville !

Lors du dernier Conseil municipal, un bilan était présenté sur la Zac Ivry Confluence.

Jacqueline Spiro est intervenue pour les élu-es Front de Gauche, rappelant l'importance majeure de l'intervention de la puissance publique, dans les projets d'aménagement urbain, contre la spéculation et le libre marché.




Ivry Confluences, c’est un projet de quartier et un projet de ville. On entend dire beaucoup de choses, on entend des inquiétudes légitimes, des interrogations et des colères compréhensibles et puis d’autres revendications qui le sont moins à nos yeux. Et au vu des ambitions que nous portons pour ce projet, je crois qu’il est bon ce soir d’en rappeler justement l’ambition.

À l’origine de ce grand projet d’aménagement urbain, il y avait plusieurs constats. D’une part, ce quartier comporte par endroit un habitat privé très dégradé : logements minuscules de 12 m2 loués entre 500 et 600 €, des appartements sans fenêtre.

Oui, tout cela existe. Nous l’avons vu avec mes collègues Philippe Bouyssou et Romain Marchand, au-delà des photos de petits pavillons magnifiques qui peuvent circuler sur la toile ou dans le journal Charivary. Les opérations de réhabilitation ne suffisent pas à tout résorber. Les moyens de la ville mis au coup par coup non plus et nous ne pouvons pas fermer les yeux sur des conditions de logement et de vie indignes.

D’autre part, la désindustrialisation progressive a entrainé la libération d’importants terrains comme l’usine des lampes de Philips, les entrepôts du BHV, Total, etc. Et dans le même temps, l’Île-de-France connaît une augmentation continue des prix de l’immobilier qu’il serait dangereux de laisser aux mains des spéculateurs.

Face à cette situation, quelle alternative ? Que peut faire une municipalité quand elle veut maîtriser l’évolution de son territoire pour continuer de faire, comme nous le voulons, une ville pour tous, populaire, solidaire, métissée ? Les projets d’aménagement urbain en sont une des rares solutions.

Lire la suite...

 

Un PLU révisé pour un droit à la ville renforcé !

Au Conseil Municipal de décembre, Romain Marchand, Maire adjoint au développement urbain, présentait le PLU révisé, fruit de 3 années de travaille des élu-es, des services et des habitants. Une belle réussite pour un projet de territoire dynamique, solidaire et durable.

Il a été voté a une très large majorité, exception faite des élus de droite rejoints par le groupe Ecologie Ivry.

Après plus de 3 ans de travail collectif, nous y voilà enfin : si nous le décidons ce soir, notre vieux PLU de 2004 passera ses dernières fêtes de fin d’année, et le PLU nouveau entrera en vigueur au début de l’année, avec quelques semaines de retard sur le Beaujolais.

Pour en arriver là, que de travail ! Trois séances du conseil municipal, huit réunions du comité de pilotage, des dizaines de réunions techniques, une vingtaine de temps de concertation avec la population. Depuis notre séance du 20 juin dernier, lors de laquelle nous avons tiré le bilan de la concertation et arrêté le projet de PLU, celui-ci a suivi le cours de la concertation réglementaire : la consultation des personnes publiques associées et l’enquête publique, dont je vous donnerai les principaux enseignements dans quelques instants.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, le PLU est un document en apparence technique, mais en réalité très politique : c’est lui qui encadre l’évolution urbaine de notre ville pour les 10 prochaines années – à moins que la Métropole de Paris ne vienne enlever aux maires cette compétence clé pour décider au plus près des habitants de l’évolution des territoires.

Ce projet urbain, quel est-il ? Dans un contexte où le droit à la ville est plus que jamais fragilisé par les logiques capitalistes, qui menacent tout à la fois les êtres humains, priés d’aller habiter là où ils peuvent se le permettre, la nature, variable d’ajustement des projets et finalement la vie en société, notre ville veut être un territoire en résistance ayant pour maîtres mots : droit au logement, mixité, services publics, emploi, écologie, partage de l’espace public et identité populaire.

Lire la suite...

 

Avec Ivry Confluences, Ivry est et restera une ville pour tous !

Hier soir, au Conseil Municipal, un bilan d'étape était présenté sur le projet d'aménagement urbain Ivry Confluences. La salle était bondée : de nombreux habitants étaient là pour suivre les débats et exprimés leur mécontentement, notamment sur l'accompagnement des personnes impactées par le projet.

Jacqueline Spiro est intervenue pour le groupe communistes et partenaire, pour rappeler qu'avec ce projet, notre ambition était bien d'améliorer la vie de toutes et tous sans exclure personne. Ivry est bien une ville pour tous !

Dans les années 1970, en pleine rénovation du Centre-Ville d’Ivry-sur-Seine, l’architecte Jean Renaudie disait qu’il voulait « réunir dans un ensemble tous les éléments qui constitue  la Ville ». Se loger, travailler, faire ses courses, se divertir, se promener, se cultiver, faire du sport etc. C’est exactement ce qui nous anime aujourd’hui, avec ce projet d’Ivry-Confluences, mais à une échelle inédite sur 145ha, soit 1/5e de la Ville : pas une ville-dortoir, pas une ville-zone (industrielle, commerciale), mais une ville multiple, totale.

Alors oui, comme tout projet d’aménagement d’envergure, cela ne peut pas être un long fleuve tranquille. Encore plus avec ce projet : à la fois par sa taille, par l’ampleur des bouleversements qu’il va engendrer dans le paysage urbain et par l’histoire qui anime le quartier du Port, histoire faite d’industries, de luttes et de solidarités. Angoisses, inquiétudes, colère parfois, Ivry Confluences suscitent de l’émotion chez les habitants, les commerçants, les entreprises du quartier. Et des questions surgissent, légitimes, il faut les entendre, avec en perspective cette interrogation centrale : "Ivry sera-t-elle encore une ville pour nous" ?

Il y a donc un enjeu de taille, pour nous, élu-es, pour les services municipaux, pour les partenaires de ce projet : la nécessité qu’Ivry reste une Ville pour tous, que personne ne soit laissé sur le côté de la route, ou devrais-je dire sur le pas de la porte !

Lire la suite...

 

L'avenir au coeur des choix municipaux : Ivry Confluences et sa nouvelle école

Le conseil municipal a décidé de valider le projet de construction d'un nouveau groupe scolaire de 20 classes, 8 maternelles et 12 primaires dans le cadre de la Zac Ivry Confluences.
L'occasion pour Patricia Bendiaf, au nom des élus communistes et partenaires de se féliciter d'un projet majeur, constituant le premier équipement public du projet Ivry Confluences et de réaffirmer, alors que notre ville est pleinement engaggée dans l'élaboration de son Projet éducatif local, l'exigence portée par les élus communistes et partenaires, d'une véritable école de la réussite pour tous.

" Décider la construction d’une école, d’un groupe scolaire c’est sans doute l’une des décisions les plus enthousiasmantes qu’il nous revient de prendre en tant qu’élu.
Celle-ci l’est d’autant plus qu’elle constitue la décision de réalisation du premier équipement public de la Zac Ivry Confluences.
C’est bien l’avenir qui est au cœur de notre décision de ce soir." ...
... "Comment parler aujourd’hui d’une nouvelle école publique sans évoquer et dénoncer l’entreprise de sabordage et de casse du service public de l’Education nationale.
16 000 nouvelles suppressions de postes et 3000 fermetures de classes annoncées pour la rentrée de septembre, suppressions des formations en IUFM, précarisation à outrance, carte scolaire, menaces de démantèlement complet de la maternelle, etc… la liste est longue et c’est par tous les bouts que la droite s’attaque à l’école publique, offrant au marché privé des pans entiers de marchandisation des savoirs et des apprentissages." ...

Intégralité de son intervention ci-après :

Lire la suite...

 

Budget, taux d'imposition, restauration collective , Ivry Confluences .... au conseil municipal du 28 avril

Conseil municipal du 28 avril 2011

Clôture des comptes 2010, taux d'imposition 2011, rapport de Chambre régionale des comptes : finances, budget et politique sociale de résistance, réalisation du projet ivryen à l'ordre du jour mais aussi la restauration collective, son service public intercommunal et le projet Ivry Confluences avec la révision simplifiée du PLU.
Ci-après les interventions de Philippe Bouyssou, Pierre Gosnat, Jacqueline Spiro et Daniel Mayet

Lire la suite...

 

Nouvelle étape pour le projet urbain Ivry Confluences

Le conseil municipal du 16 décembre 2010 a désigné le concessionnaire de la ZAC Ivry Confluences, la Sadev 94 et approuvé le traité de concession, ses objectifs conformes aux engagements pris par la majorité municipale et les retours de la concertation engagée avec la population.
Jacqueline Spiro pour le groupe communiste et partenaires : " ... je souhaite pour le groupe des élus communistes et partenaires témoigner de notre satisfaction à voir avancer nos projets, nos engagements pris devant, avec et pour les Ivryennes et les Ivryens.
Satisfaction car au-delà de tous les aspects techniques, juridiques et financiers indispensables à la réussite du projet urbain et tels qu’ils nous sont présentés clairement, il s’agit avant tout de la vie et l’avenir d’un quartier, de ses habitants et au-delà de notre ville et de sa population.
Un quartier marqué par son histoire, son port au bord de la première voie de circulation naturelle de la ville et de la région, la Seine, lieu d’habitation, lieu de production, lieu d’exploitation, lieu de vie et de luttes, celles du monde ouvrier, celles de bâtisseurs d’avenir dont la mémoire s’inscrit dans le projet urbain Ivry Confluences." ...
Pour Daniel Mayet qui introduisait le débat : " ... nous disposerons d’une visibilité indispensable pour le contrôle de l’opération, mais aussi pour la préparation annuelle du budget, et des autres documents de prospectives et d’évaluation des politiques publiques de la ville.
Voici venu le temps de la concrétisation de nos projets, ce qui est loin de mettre un terme à l’information, la concertation et la participation citoyenne au fil des avancées, et qui demeurent le moteur de notre action."
Ci après intégralité de l'intervention de Jaqueline Spiro et l'introduction au débat de Daniel Mayet :

Lire la suite...