Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - Ivry

Fil des billets

Collège Confluences pollué : enquête en cours en pleine rentrée scolaire

La question d'Ivry-ma-Ville du mois de septembre était posée par le groupe Alternative pour Ivry : « La situation du nouveau collège, positionné sur un ancien site pollué installation classée et ne pouvant ouvrir à la rentrée pour cause de pollution au mercure, est-elle compréhensible et acceptable ? ». Pour le groupe Front de Gauche, Méhadée Bernard a répondu sur ce point avant d'évoquer les conditions de la rentrée scolaire et les difficultés persistantes.

La réalité du territoire d’Ivry, notamment Ivry-Port, se comprend au regard de son passé industriel. Il a subi, comme de nombreuses communes de région parisienne, la présence d’industries polluantes que la Ville de Paris et les beaux quartiers de l’ouest ne voulaient pas héberger. De nombreux terrains sont pollués, à des degrés divers, au vu des normes aujourd’hui heureusement bien plus strictes.

Faudrait-il donc cesser toute construction ? Ou bien utiliser les savoirs faires et technologies nouvelles pour garantir une dépollution efficace et sûre ? Nous préférons cette seconde option, pour répondre aux besoins des habitants en veillant sans cesse aux conditions de sécurité ! 

Un ensemble de mesures de dépollution a  été pris. Au vue des résultats, la construction du collège a été autorisée par la Préfecture et l’Agence Régional de Santé. C’est durant la phase de travaux que des problèmes sont survenus. Alors, évidemment, cette pollution n’est pas acceptable ni compréhensible. C’est pourquoi  l’enquête en cours, initiée par la Sadev pour le compte du Conseil Départemental, devra statuer sur les responsabilités de chacun. Les opérations de dépollution nécessaires vont être effectuées pour que le collège puisse ouvrir en toute sécurité en 2016.

A propos

Septembre, c’est la rentrée des classes. Et avec elle son cortège de questions sur la situation des écoles d’Ivry, vu la crise du système éducatif.

Lire la suite...

 

Ivry, une Ville pour les Ivryens d'hier, d'aujourd'hui et de demain !

La question d'Ivry-ma-Ville du numéro de l'été était posée par le groupe d'opposition socialiste : « Le Projet Ivry Confluence va redessiner le 1/4 de la ville et accueillir 20.000 nouveaux habitants d’ici 2025. Alors que de nombreuses questions restent posées, comment veiller à ce qu'il soit bien l'affaire de tous les Ivryens ?». Pour le groupe Front de Gauche, Jacqueline Spiro a rappelé notre volonté que ce projet bénéficie à tous les habitants, par des politiques publiques.

« Ivry est une ville qui bouge ! », ce sont les premiers mots de notre programme. Il y a les Zones d’Aménagement Concerté d’Ivry Confluences, du Plateau, de Gagarine, et les projets urbains hors ZAC comme Villars, les Tennis Ledru Rollin ou Lamant-Coutant. C’est bien toute la Ville qui évolue, se transforme.

Le projet d’Ivry Confluences est conséquent, couvrant 1/8e de la Ville et non 1/4. Ce périmètre choisi sert avant tout à garantir la cohérence urbaine et le financement par la ZAC des nombreux équipements publics utiles à toute la population, pour des avancées en termes de bien être, de conditions de vie, de droit à la ville. Nous avons voulu maîtriser le devenir de ce quartier post-industriel à l’habitat très ancien autour des trois grandes ambitions affirmées avec Ivry au cœur.

D’abord des ambitions sociales : une exigence de logements pour tous et la garantie pour les personnes impactées de pouvoir y rester, d’où la présence de 50% de logements sociaux.

Ensuite des ambitions écologiques pour engager la transition nécessaire au plus local : géothermie, constructions HQE, grand parc de la confluence...

Enfin, et c’est essentiel, des ambitions participatives.

Lire la suite...

 

Conseil municipal de l'opposition : une place pour la droite au CA de l'OPH ?

L'une des délibérations proposées par le groupe des droites demandait la représentation de leur groupe au conseil d'administration de l'Office Public de l'Habitat. Ouarda Kirouane, récemment élue vice-présidente de l'OPH, est intervenue pour le groupe des élu-es Front de Gauche, rappelant qu'à Ivry, la place de l'opposition municipale est conséquente. pour preuve ce conseil municipal de l'opposition !

Les Offices Publics de l’Habitat vivent des jours difficiles. Depuis plusieurs années, ils sont la cible d’intérêts qui ont amené les gouvernements successifs, de l’UMP et du PS, a cassé progressivement leur statut « public ». Je pense à la loi de 2006-2007 rapprochant les OPHLM et les OPAC et généralisant le statut d’Établissement public à caractère industriel et commercial, ce qui change : le statut des agents qui ne sont plus des fonctionnaires, le choix désormais possible entre une comptabilité publique ou commerciale, le rattachement des offices à une collectivité territoriale avec une représentation majoritaire etc.  Et avec la création de la métropole, voici que les offices pourraient être rattachés aux fameux « territoires » de plus de 300 000 habitants, de quoi susciter beaucoup d’inquiétude sur leur avenir !

Cela s’est fait au nom de l’efficacité, de la simplification, de la modernisation, mais n’a en fait qu’un objectif : l’austérité et la casse du service public. D’autant plus avec la pénurie de construction de logement.

A ce titre, la droite en responsabilité n’est clairement pas favorable au logement social et peu encline a faire d’effort, sauf éventuellement pour réserver ces logements aux plus pauvres de façon limité : en d’autres termes, ghettoïser (c’est l’une des arrêtes du surloyer introduit en 2007 par N. Sarkozy). Voyez dans le Val-de-Marne : prenez les 10-15 villes ayant le taux de logement social le plus élevé, elles sont quasi toutes de gauche, et surtout communistes ! Prenez les 10-15 dernières, et bien elles sont toutes de droite ! (Vincennes, Saint Maurice, Charenton…).

Alors voilà que l’opposition municipale de droite à Ivry s’intéresse au logement social et demande d’intégrer le Conseil d’Administration de l’OPH !

Lire la suite...

 

Billet d'humeur du lundi

Dimanche pluvieux, dimanche heureux !

Ce dimanche, c’était la fête de quartier du Petit-Ivry et ce n’est pas le ciel nuageux et pluvieux qui aurait pu la gâcher. Le soleil était dans les cœurs et la chaleur humaine belle et bien présente. Hier c’était la concrétisation d’un long et beau travail avec les habitant-e-s du quartier avec l’inauguration de la nouvelle Maison de quartier, notre maison à tous, née dans les murs du centre rénové de la cité Pierre et Marie Curie.

Tout le monde s’y est mis : un petit-déjeuner dès 9h30 avec Jeanne Zerner, l’élue déléguée de quartier, sur la place Jean Ferrat, et une brocante pleine de monde sur l’avenue Maurice Thorez. Les habitants ont cuisiné toute la journée du samedi, les associations se sont mobilisées, comme les services municipaux, pour animer le square des alliés et l’esplanade de la maison de quartier. Concerts, stands de jeux, tri sélectif, éducateurs, artistes et artisans, tout le monde a mis la main à la pâte pour cette fête : et ce n’est qu’un début !

Car c’est bien ça l’ambition : faire de cette maison de quartier, la maison de toutes et tous. Pour faire des activités ludiques, sportives, culturelles, gastronomiques, du social et de l’éducatif, pour rencontrer, échanger, construire. Bref, une maison pour vivre ensemble ! A l’heure où nos dirigeants nationaux sont des plus généreux avec les grands patrons et des plus soupçonneux avec nos concitoyens, avec les chômeurs, avec les familles, nous choisissons la confiance. La confiance et le partage avec les Ivryen-ne-s. Dans une période de crise, nous faisons ce choix fort, profond, qu’il nous faut nous unir, partager et rêver ensemble pour changer les choses.

« Météo nationale, Météo du capital » ?… En tout cas à Ivry, la météo n’enlève pas notre sourire et notre envie de faire ensemble !

Fanny Sizorn, Vice-Présidente du groupe des élu-e-s Front de Gauche

Lire la suite...

 

Ivry exige l'encadrement des loyers !

Hier soir, au Conseil Municipal, un voeu de la majorité était présenté par le groupe EELV qui demandait l'encadrement des loyers pour Ivry et la métropole, alors que M. Valls a annoncé la restriction de l'expérimentation à Paris.

Sarah Misslin est intervenue pour le groupe Front de Gauche.

En juin dernier, nous avions ici-même évoqué la question du logement : le groupe Front de Gauche s’était exprimé sur l’ampleur de la crise et la nécessité de s’appuyer sur la loi ALUR pour aller plus loin, tant les manques sont béants. J’ai envie de dire, « mais ça c’était avant ». Car désormais, la loi Alur est progressivement détricotée par un gouvernement qui va de renoncement en renoncement.

La crise du logement, c’est très concret : nous le disions en juin et je le redis ce soir, « aujourd’hui, à Paris on ne trouve pas de studette de 9m2 à moins de 400euros, pour 500 euros on n’a pas plus que 15m2, alors que le Smic dépasse à peine les 1 000 euros ». Et c’est à peine mieux en petite couronne. Depuis 2000, le prix des logements a augmenté de 70% de plus que le revenu par ménage : pas étonnant que certains dépensent parfois plus de la moitié de leur salaire pour se loger.

Mais jusqu’à quand ? Jusqu’à quand va-t-on accepter qu’en France, près de 10 millions de personnes vivent dans des conditions de logements précaires, inacceptables, voire dorment dehors ?! Jusqu’à quand va-t-on laisser les prix flamber ? Jusqu’à quand va-t-on continuer de dire « on ne peut rien faire, c’est le marché, c’est comme ça » ?

Lire la suite...

 

Finances : sortons de la spirale de l'austérité !

Au dernier Conseil Municipal, le budget primitif 2013 était à l'ordre du jour. Avec un constat : pour la première fois, la Ville d'Ivry a des recettes inférieures aux années précédentes. Ouarda Kirouane, nouvelle conseillère municipal du groupe Front de Gauche, est intervenue pour rappeler l'urgence d'un changement de cap politique national pour sortir de l'austérité dangereuse.

Je remercie Mehdi pour cette présentation qui nous éclaire sur la situation financière de la ville pour l’année 2013. Il me paraît plus qu’important de souligner un fait historique pour notre ville : pour la première fois, en 2013, nos recettes sont en recul malgré une hausse légère des impôts calée sur l’inflation, qui ne compensera jamais la perte des dotations. Ce qu’il faut mesurer, c’est qu’en 2013, le gouvernement a voté un budget de moins 1,5 milliards d’euros pour les collectivités territoriales, ce qui se traduit pour Ivry, par une perte nette de moins 1,3 millions d’euros.

La politique d’austérité ne s’arrête pas là ! En 2014, le gouvernement a annoncé pour la période 2015-2017, moins 11 milliards d’euros pour les collectivités, soit une prévision pour notre ville de moins 20 millions d’euros.

Alors ? Comment s’adapter à cette politique d’austérité qui va à l’encontre de la dynamique de progrès social? Comment compenser cette perte de dotation annuelle de 5 millions d’euros sans impacter de façon brutale la vie des Ivryennes et Ivryens ?

Lire la suite...

 

Le soutien aux associations : un acte politique essentiel pour notre Ville !

Au dernier Conseil Municipal, Mourad Tagzout, conseiller municipal en charge de la vie associative, a présenté les subventions accordées par la municipalité aux associations pour l'année 2014. L'occasion d'évoquer les désastres causés, dans le monde associatif, par les politiques d'austérité actuelles.



Conseiller délégué en charge de la vie associative, il me revient de vous présenter ce rapport concernant les subventions 2014 aux associations. Le budget alloué est un budget de transition entre l’ancienne et la nouvelle équipe municipale, un budget qui s’inscrit comme nous l’avons souligné dans un contexte délicat. De nombreuses associations de notre pays s’inquiètent de la baisse annoncée de 11 milliards d’euros d’ici 2017 des dotations de l’État aux collectivités mais aussi de la suppression de la clause de compétence générale voulue par Nicolas Sarkozy et bientôt mise en place par Manuel Valls.

Ces restrictions budgétaires vont encore dégrader la situation économique et sociale de notre pays en réduisant les possibilités d’investissements des collectivités et en diminuant leurs moyens de répondre aux besoins des populations déjà durement touchées par le chomage de masse et la baisse du pouvoir d’achat.

Nous constatons depuis des année les effets dévastateurs de ces politiques pour notre société : destruction du tissus social, montée des individualismes et du désespoir … qui peuvent se traduire au plan politique par de la résignation ou le repli mortifère sur des solutions fascisantes.

Avec cette politique d’austérité, le gouvernement socialiste se fait l’huissier de la commission européenne. Et cette logique a et aura encore des retentissements sur nos territoires. Dire cela n’est pas repousser nos responsabilités. Non, ce qui est irresponsable c’est quand le sommet de l’Etat parle de contrainte budgétaire comme s’il s’agissait d’un phénomène météo imparable. Ayons le courage politique d’affronter la finance et d’opter avec détermination pour une société fondée sur la solidarité.

Lire la suite...

 

Budget 2014 voté, premier du nouveau mandat : un "budget de combat" !

Conseil Municipal du 29 avril : le budget 2014 voté à une large majorité. Budget combattif pour continuer, malgré les contraintes de plus en plus lourdes, de développer le service public pour les Ivryennes et les Ivryens. Jeanne Zerner est intervenue, au nom du groupe Front de Gauche en rappelant que  l'austérité gouvernementale comme européenne ne mènera qu'à la destruction de notre économie et de notre modèle social. 

A l’encontre d’un certain nombre de conceptions actuelles, je veux rappeler ici, au nom du groupe Front de Gauche, qu’un budget de collectivité est bien un acte politique. Et un acte fort. Ce sont des choix politiques, des orientations claires que nous prenons pour des ambitions de service public rendu aux populations.

Ce budget le prouve. Pour entamer une nouvelle mandature, dans un contexte difficile, nous maintenons un haut niveau d’exigence et d’ambitions pour les Ivryennes et les Ivryens. Le développement des politiques solidaires est confirmé. Faire avancer les droits des citoyens, favoriser l’épanouissement, l’émancipation de tous, réduire les inégalités économiques, sociales, culturelles, combattre les discriminations, autant d’enjeux que ce budget, dans la continuité du mandat précédent, prend à bras le corps, comme Mehdi l’a bien présenté, et comme Mourad le développera concernant les associations.

Mais cet acte se fait aujourd’hui sous la contrainte. Le choix d’une politique d’austérité dans laquelle le gouvernement n’en finit plus de s’enfermer, et de NOUS enfermer, nous présente un avenir bien sombre. En témoignent les nouvelles déclarations du premier ministre :

Lire la suite...

 

Nouveau mandat, nouvelle majorité, nouveaux partenaires et élus : c'est aussi ça le changement !

Après une première réunion du groupe, les changements ne se font pas attendre : nouveau nom, nouveau Président et nouvelle organisation en perspective !

Notre groupe s'appellera désormais : Groupe Front de Gauche, communistes, parti de gauche, ensemble et citoyens. Riche de sa diversité, il consacre l'engagement de toutes les forces du Front de Gauche dans cette nouvelle bataille de 6 années pour faire progresser les politiques solidaires et citoyennes à Ivry.

Olivier Beaubillard devient Président du groupe et Fanny Sizorn, Vice-Présidente, de quoi renforcer notre cohésion, notre diversité et nos débats pour faire avancer notre Ville.

Découvrez ci-dessous le trombinoscope* des élus du Conseil Municipal, et de notre majorité : Front de Gauche, Europe Ecologie Les Verts, Convergence Citoyenne Ivryenne, Mouvement Radical et Citoyen et Parti Radical de Gauche.

* A venir.

Lire la suite...

 

"Rester assise pour vivre debout" : une école d'Ivry portera le nom de Rosa Parks !

Au denier Conseil Municipal, Olivier Beaubillard, adjoint au Maire culture et mémoires, a présenté la délibération portant la proposition de nom de la future école d'Ivry, largement votée par le conseil.


Rosa Parks, symbole des luttes contre toutes les discriminations, sera donc gravée sur le fronton d'une école d'Ivry.

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous présente ce projet de délibération nommant Rosa Parks le nouvel établissement scolaire du quartier Parisien.

Beaucoup de plaisir, parce que cette proposition est le résultat d’un « travail partagé », porteur de sens, sens que nous partageons dans le conseil très majoritairement.

Avec la « commission mémoire », pluraliste, ouverte aux forces associatives et citoyennes qui anime notamment la semaine de la mémoire, qui vient de se dérouler et qui est une force de notre ville, nous avons mis en place des groupes de travail pour alimenter la réflexion, à partir des recommandations données par le Conseil municipal pour les dénominations des nouveaux espaces publics : féminisation, signe de la diversité des mémoires portant des valeurs de résistances, de luttes émancipatrices et humanistes.

Lire la suite...

- page 1 de 4