Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - Education nationale

Fil des billets

Collège Confluences pollué : enquête en cours en pleine rentrée scolaire

La question d'Ivry-ma-Ville du mois de septembre était posée par le groupe Alternative pour Ivry : « La situation du nouveau collège, positionné sur un ancien site pollué installation classée et ne pouvant ouvrir à la rentrée pour cause de pollution au mercure, est-elle compréhensible et acceptable ? ». Pour le groupe Front de Gauche, Méhadée Bernard a répondu sur ce point avant d'évoquer les conditions de la rentrée scolaire et les difficultés persistantes.

La réalité du territoire d’Ivry, notamment Ivry-Port, se comprend au regard de son passé industriel. Il a subi, comme de nombreuses communes de région parisienne, la présence d’industries polluantes que la Ville de Paris et les beaux quartiers de l’ouest ne voulaient pas héberger. De nombreux terrains sont pollués, à des degrés divers, au vu des normes aujourd’hui heureusement bien plus strictes.

Faudrait-il donc cesser toute construction ? Ou bien utiliser les savoirs faires et technologies nouvelles pour garantir une dépollution efficace et sûre ? Nous préférons cette seconde option, pour répondre aux besoins des habitants en veillant sans cesse aux conditions de sécurité ! 

Un ensemble de mesures de dépollution a  été pris. Au vue des résultats, la construction du collège a été autorisée par la Préfecture et l’Agence Régional de Santé. C’est durant la phase de travaux que des problèmes sont survenus. Alors, évidemment, cette pollution n’est pas acceptable ni compréhensible. C’est pourquoi  l’enquête en cours, initiée par la Sadev pour le compte du Conseil Départemental, devra statuer sur les responsabilités de chacun. Les opérations de dépollution nécessaires vont être effectuées pour que le collège puisse ouvrir en toute sécurité en 2016.

A propos

Septembre, c’est la rentrée des classes. Et avec elle son cortège de questions sur la situation des écoles d’Ivry, vu la crise du système éducatif.

Lire la suite...

 

Conseil municipal de l'opposition : modification de l'organisation des rythmes scolaires ?

Lors de ce conseil municipal de l'opposition, le groupe socialiste a présenté un projet de délibération revenant sur l'organisation des rythmes scolaires mise en place à Ivry, notamment fin du samedi matin et mise en place de TAP. Méhadée Bernard, maire adjointe en charge des politiques éducatives est intervenue pour le groupe Front de Gauche en rappelant l'évaluation en cours qui nécessite de la réflexion, du temps et la contribution de tous.

En préalable, j’aimerais rappeler notre opposition à cette réforme qui, derrière un vernis progressiste (évoqué d’ailleurs dans la délibération), n’est en réalité qu’une réforme austéritaire qui territorialise, transferts des charges et ouvre des portes à une privatisation de pans entiers de l’Education nationale. Il y a trois mois, nous discutions ici d’un vœu proposé par le groupe socialiste sur cette même question : autant dire tout de suite que nous n’avons pas changé d’avis ! Ce qui ne veut pas dire que nous n’évaluons pas, que nous n’avançons pas, que nous ne produisons pas d’améliorations.

Il convient sans doute de repartir des objectifs vers lesquels nous tendons à travers ce choix d’organisation générale, et qui sont développés dans le PEDT. Ce sont ces objectifs qu’il nous incombe et que nous commençons d’évaluer collectivement  :

  • Allonger le temps scolaire du matin et alléger celui de l’après-midi pour une meilleure correspondance avec les rythmes biologiques de l’enfant ;
  • Conserver une régularité dans les horaires favorisant la sécurité, la prise de repère pour les enfants et un fonctionnement équilibré ;  
  • Créer un accueil du soir en élémentaire jusqu’à 18h30 répondant aux besoins des familles, qui s’appuie sur l’expérimentation menée au sein de l’école Guy Môquet autour d’un projet partenarial entre enseignants et animateurs ;
  • Etendre la pause méridienne pour favoriser un repas dans de meilleures conditions, proposer des activités ludiques qui s’appuient sur un projet pédagogique du temps de l’interclasse, et prévoir un « retour au calme » pour favoriser l’entrée en classe dans des bonnes conditions.

Sur ce dernier point, la délibération présentée propose des modifications, en particulier l’instauration de TAP, une fausse bonne idée qui paraît même calquer sur Ivry quelque chose qui viendrait d’ailleurs.

- Comment lutter contre les « inégalités » avec des TAP qui sont par définition non obligatoires ?! A Ivry nous portons déjà les parcours culturels au travers de nos équipements (théâtre, cinéma, médiathèque) et la natation scolaire en allant bien au delà des préconisations. Cela concerne TOUS les élèves car organisés sur le temps scolaire, et l'année 2016 encrera les choses un peu plus avec une convention partenariale sur les parcours, si la Métropole nous en laisse les compétences et les moyens.

Lire la suite...

 

Pour une vraie réforme de l'école : une concertation à Ivry !

Le Conseil municipal du 28 février a voté à l'unanimité le report de la mise en place de la réforme Peillon sur les rythmes scolaires à la rentrée 2014. Depuis plusieurs semaines les élu-es communistes et partenaires travaillent sur la réforme et les problématiques de l'éducation.

Olivier Beaubillard, maire adjoint à la culture, s'est exprimé pour le groupe lors de ce conseil, rappelant notre volonté de reporter la réforme de l'école dans son intégralité et permettre une véritable concertation locale et nationale.


Nous débattons ce soir au sujet de la modification des rythmes scolaires,  premier volet du projet de « refondation de l’école de la république » proposé par Vincent Peillon. En effet, au vu des profonds bouleversements que cette réforme prévoit en termes de gestion et d’organisation scolaire à l’échelle communale comme pour la cohérence des projets éducatifs locaux, les villes peuvent faire la demande d’un report à la rentrée 2014 pour prendre le temps de la réflexion et de la concertation. C’est ce dont nous allons débattre.

Tout le monde s’accorde à dire qu’aujourd’hui, en France, il y a nécessité de réformer l’Education Nationale. On ne compte plus les enquêtes PISA, les rapports de l’OCDE, les dossiers des analystes, experts, chercheurs, enseignants, syndicats, partis politiques, associations qui mettent en lumière une véritable crise du système éducatif.

Les constats sont inquiétants et deux éléments peuvent l’illustrer :
- tout d’abord, jamais l’aggravation et la reproduction des inégalités n’a été aussi importante. Ces dix dernières années, elle est incontestable : l’enquête PISA, dernière en date, révèle qu’entre 2000 et 2010 le taux d’élèves en échec scolaire est passé de 15 à 20%. Dans la même ligne, le pourcentage de fils et filles d’ouvriers à l’université étaient, pour l’année 2010-2011, de 10,5%, ils étaient 14,5% en 2006. Il baisse à 6,5% dans les classes préparatoires, à 4,5% chez les doctorants, et à 2,2% dans les écoles de commerce. L’enquête précise également que la France est le pays de l’OCDE où cette aggravation est la plus forte.
- ensuite, comme Antoine Prost (Historien spécialiste de l’éducation) le rappelle dans un article tout récent du journal Le Monde, le niveau scolaire tend à baisser. Et quand on parle de « niveau », il s’agit précisément de la compréhension de la lecture en primaire. Entre 1987 et 1997, le taux de compréhension de la lecture était stable ; entre 1997 et 2007, le taux d’élève ayant des difficultés de compréhension en lecture est passé de 10 à 19%.
Cela va sans dire : la politique de casse de l’éducation nationale menée par la droite au gouvernement de 2002 à 2012 n’y est pas étrangère. Ces constats poussent à considérer une réforme de l’éducation nationale comme absolument nécessaire.

Dans ce cadre, le ministre a choisi d’avancer en premier sur la question de l’organisation du temps de classe, et plus globalement des « rythmes scolaires ». Et ce en partant d’un diagnostic globalement partagé, notamment par les chercheurs et les enseignants dans leur pratique quotidienne : une semaine mal équilibrée du fait, entre autres, de la disparition du samedi matin ce qui rend les journées de classe trop dense relativement aux programmes scolaires.

Ainsi, ces rythmes sont des facteurs d’aggravation des inégalités et de l’échec scolaire. Ils tendent à fragiliser, en premier, les élèves justement les plus en difficulté, principalement issus des familles les plus défavorisées et les moins diplômées.

Alors, pourquoi, devant ces constats, la modification des rythmes proposée par Vincent Peillon est tant contestable et contestée ?

Lire la suite...

 

Lier enseignements et évolutions sociétales

 Tribune Ivry-ma-ville : « La structuration et le contenu pédagogique du Collège sont en décalage avec les réalités sociales et culturelles. Comment, alors, favoriser la réussite des élèves et les guider dans leur orientation scolaire ? » Question posée par le groupe socialiste 

Mehdi Mokrani pour les élus communistes et partenaires :
L’école républicaine, même si nous considérons sévèrement les contenus pédagogiques, au collège, et tout au long de la scolarité, demeure le meilleur chemin vers la réussite et l’épanouissement individuel et collectif.
Parce que nous croyons dans cette ambition, nous sommes exigeants et réclamons des moyens supplémentaires, l’adaptation des programmes aux réalités sociales et culturelles.
Ne prenons qu’un exemple, celui de l’histoire. Elle ne peut plus se limiter à celle d’un territoire. Dans notre pays riche de son métissage, qui se métisse chaque jour un peu plus, nous avons besoin d’enseigner l’histoire des parcours, de faire appréhender aux  élèves (dans leur diversité de parcours, d’origines) que l’histoire de France est multiple.
Nous clamons la nécessité d’enseigner mieux et plus l’esclavage, le rôle de la France dans le commerce triangulaire. Il faut enseigner les pages obscures de notre histoire, la colonisation, la décolonisation, l’histoire des parties du monde dont vient une partie intégrante des individus et groupes qui composent aujourd’hui notre Nation.
Nous réclamons que soit enseignée l’histoire du mouvement féministe, à sa juste valeur pour ce qu’il apporte aux femmes, et aux hommes aussi, en terme de progrès humains.
De ce seul exemple, nous pouvons tirer une logique, celle de lier les enseignements aux évolutions sociétales, de les adapter à l’évolution de ceux qui en bénéficient, qui doivent pouvoir réussir, s’épanouir, devenir des citoyens !
 

L'avenir au coeur des choix municipaux : Ivry Confluences et sa nouvelle école

Le conseil municipal a décidé de valider le projet de construction d'un nouveau groupe scolaire de 20 classes, 8 maternelles et 12 primaires dans le cadre de la Zac Ivry Confluences.
L'occasion pour Patricia Bendiaf, au nom des élus communistes et partenaires de se féliciter d'un projet majeur, constituant le premier équipement public du projet Ivry Confluences et de réaffirmer, alors que notre ville est pleinement engaggée dans l'élaboration de son Projet éducatif local, l'exigence portée par les élus communistes et partenaires, d'une véritable école de la réussite pour tous.

" Décider la construction d’une école, d’un groupe scolaire c’est sans doute l’une des décisions les plus enthousiasmantes qu’il nous revient de prendre en tant qu’élu.
Celle-ci l’est d’autant plus qu’elle constitue la décision de réalisation du premier équipement public de la Zac Ivry Confluences.
C’est bien l’avenir qui est au cœur de notre décision de ce soir." ...
... "Comment parler aujourd’hui d’une nouvelle école publique sans évoquer et dénoncer l’entreprise de sabordage et de casse du service public de l’Education nationale.
16 000 nouvelles suppressions de postes et 3000 fermetures de classes annoncées pour la rentrée de septembre, suppressions des formations en IUFM, précarisation à outrance, carte scolaire, menaces de démantèlement complet de la maternelle, etc… la liste est longue et c’est par tous les bouts que la droite s’attaque à l’école publique, offrant au marché privé des pans entiers de marchandisation des savoirs et des apprentissages." ...

Intégralité de son intervention ci-après :

Lire la suite...

 

La scolarisation des enfants de 2 ans est un droit !

Fabienne Oudart, conseillère municpale : "Avec les parents d'élèves exigons la réouverture d'une classe à la maternelle Robespierre, oui ! la scolarisation des enfants de 2 ans est un droit !"





Appel de la FCPE Robespierre pour jeudi 14 octobre
Mobilisons-nous !
ARTICLE EN LIGNE CLIQUEZ SUR LA PHOTO
Texte de l'appel ci-après :

Lire la suite...

 

SOS Rentrée pour le droit à l'Education, la formation : jeunes, parents, élus ne lâchent rien !

156 jeunes val-de-marnais (certains ont moins de 16 ans) dont 20 jeunes d'Ivry toujours sans affectation trois semaine après la rentrée.
Pour Séverine Peter, adjointe au maire déléguée à la jeunesse : "C'est une situation inadmissible et la première fois depuis la création du dispositif SOS Rentrée par la Conseil général du Val-de-Marne que des jeunes de moins de 16 ans restent encore 3 semaines après la rentrée sans aucune affectation"
Les jeunes, leurs familles et les élus ne lâchent rien. Demain, vendredi 1er, ils ont rendez-vous une nouvelle fois à Créteil puis ils se rendront au Ministère de l'Education nationale pour être reçu. Gilles Saint-Gal, vice-président du Conseil général a interpellé l'Inspecteur d'académie, le rectorat et le ministère pour exiger une solution adaptée pour chacun des jeunes.

le 24 septembre devant l'inspection à Créteil
Courrier de Gilles Saint-Gal à l'Inspection académique-ci après :

Lire la suite...

 

Rentrée scolaire à Ivry, Pierre Gosnat interpelle l'Inspection d'Académie

A Ivry, Pierre Gosnat, Député-Maire a interpellé dès aujourd’hui, l’inspecteur d’Académie sur les conditions de la rentrée dans notre ville :

 

Ivry-sur-Seine, le 2 septembre 2010

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Je souhaite à l’issue de cette première matinée de rentrée scolaire vous faire part de mon désaccord sur les mesures que vous avez prises concernant plusieurs écoles de notre ville.

La fermeture d’une classe à l’école Solomon élémentaire va en effet conduire à ce que plusieurs classes atteignent un effectif de 30 élèves sans compter l’existence de classes à double niveau.

La situation est identique en l’absence d’ouverture de classe à Guy Moquet élémentaire.

Enfin j’ai appris ce matin la fermeture non prévue d’une classe de maternelle à Robespierre située en REP, alors que cette école devra accueillir en cours d’année de nombreux élèves suite à la livraison de nouveaux programmes de logements.

Ces mesures si elles étaient confirmées ne pourraient que contribuer à la dégradation des conditions de travail des enseignants et d’étude pour les élèves.

C’est pourquoi je vous demande de bien vouloir réexaminer ces décisions.

Je vous prie de croire, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, à l'expression de ma considération distinguée.

Pierre GOSNAT

Maire d'Ivry-sur-Seine

Député du Val-de-Marne                   

 

Pour une véritable école de l’égalité, de la justice et de la réussite scolaire de tous les jeunes

Depuis quelques années nous assistons à une avalanche de réformes du système scolaire : suppression de la carte scolaire, réforme des programmes, loi LRU (autonomie des universités), suppression des RASED, suppression des IUFM, disparition progressive de l’école maternelle, et dernièrement réforme des lycées!
Elles s’inscrivent dans un projet global très cohérent qui vise une privatisation de l’ensemble de notre système d’éducation laissant place à un système qui favorise une élite au détriment d’une formation de qualité pour tous et ainsi renforce une logique de sélection sociale et mise en concurrence.
Avec 65.000 suppressions de postes entre 2007 et 2011 alors que la natalité progresse à nouveau et que les effectifs scolaires sont stables, alors que l'effort budgétaire public national, contrairement à ce que dit le gouvernement, la part du PIB consacrée à l'Education n'a cessé de diminuer : 6,6% en 2008 contre 7,6% en 1995", la rentrée 2010 s’inscrit dans cette suite logique de destruction du système public d’Education nationale.


Dès le 6 et 7 septembre les enseignants et personnels de l’Education nationale seront dans l’action et les élus communistes et partenaires d’Ivry appellent les ivryennes et les ivryens à se mobiliser à leurs côtés pour, tous ensemble , parents, enseignants et personnels, élus combattre cette politique de casse menée par la Droite et construire les conditions d’une véritable école de l’égalité, de la justice et de la réussite scolaire de tous les jeunes.

 

Pas de bébés à la consigne ! Chantal Bourvic - Conseillère générale du Val-de-Marne

Le projet de démantèlement des modes d'accueil de la petite enfance, c'est la modification des normes d'accueil de ces établissements en abaissant le niveau de qualification des personnels et en augmentant le nombre d'enfants accueillis. Les résultats nous les connaissons déjà c'est :
• la dégradation de la qualité d'accueil et de la sécurité pour les enfants,
• des agents moins formés, moins payés, travaillant dans de moins bonnes conditions,
• la privatisation entraîne une augmentation du coût pour les familles,
• la suppression à terme des écoles maternelles.
Certes, le nombre de places disponibles est aujourd'hui insuffisant par rapport aux besoins, malgré un réel investissement du Conseil général qui place notre département en première position en France en terme de places de crèche proposées. Mais, la réponse à ce problème ne saurait être une mise en concurrence des établissements publics avec ceux du privé. Au-delà d'un simple mode de garde, les crèches s'inscrivent dans les politiques éducatives et d'égalité des chances par le soutien à l'emploi et l'épanouissement des femmes, la prévention des difficultés et l'accompagnement de la parentalité.
Quand nous parlons du bien-être des bébés, on nous répond optimisation du taux d'occupation.
C'est pourquoi, avec mes collègues élus communistes, solidaires des parents et des agents, nous réclamons l'arrêt de cette réforme et la création d'un service public national de la petite enfance.
Chantal Bourvic

 

- page 1 de 2