Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - Anecr

Fil des billets

Des élu-es communistes et partenaires à Avignon pour une formation Cidefe "Culture et éducation populaire"

Chaque année, le rendez-vous d’Avignon devient incontournable pour poursuivre la réflexion et le travail de définition d’une politique publique de la culture et de l’éducation populaire. Dans le sillage des entreprises de Jean Vilar et Antoine Vitez pour un théâtre populaire, ces rendez-vous sont l’occasion pour tous les élu-es communistes de se retrouver, d’échanger et de partager leurs pratiques, leurs idées, leurs réflexions, dans un cadre idyllique, pendant le festival d’Avignon.
Merci au Cidefe, à tous les élu-es et participants, à tous les partenaires pour ces 3 jours enrichissants !


Jour 1

Au programme de ce premier jour, après l’annulation de la participation de Mireille Delmas-Marty (Professeur honoraire au Collège de France), le débat s’est engagé l’après-midi autour de l’exposition « Populaire, vous avez dit populaire ? » montée par la maison Jean Vilar.

Echanges nourris sur la question du public, des missions d’une politique publique et des moyens disponibles ou nécessaires.
Populaire, cela veut-il dire populiste ? Ouvrier ? Ce qui est populaire est-il pour autant démocratique ? Populaire, cela s’oppose-t-il à élitiste ? Que penser aujourd’hui de la formule de Vitez « élitaire pour tous » ?

Autant de questions, de réflexions engagées, de champs ouverts avec, à la clé, quelques gouttes de pluie pour se rafraîchir un peu…

Légende : Jack Ralite (ancien ministre, ancien sénateur et animateur des états généraux de la culture), Jacques Téphany (directeur de la Maison Jean Vilar), Rodolphe Fouano (rédacteur en chef des cahiers Jean Vilar).

Lire la suite...

 

Le 30 mai, les élu-es communistes devant le Sénat pour une autre réforme des collectivités territoriales !

A l'appel de l'ANECR, un rassemblement s'est tenu le 30 mai devant le Sénat contre l'Acte III de décentralisation : intercommunalité, compétitivité... mais où est la citoyenneté ?



Article publié sur le site du PCF :

A l'appel de l'ANECR, à peu près cent personnes, des élus de Gauche et des citoyens en provenance de toute la France, se sont rendues devant le Sénat ce jeudi 30 mai aux alentours de midi. L'enjeu était de taille et les élus de l'ANECR entendaient bien donner une résonance particulière au débat soulevé par la proposition de loi qu'est l'Acte III de la décentralisation. La rédac'web s'est rendue sur place afin de recueillir les propos entendus.

Pour André Chassaigne ce rassemblement est primordial. En s'opposant à ce projet de loi, les élus de l'ANECR entendent ­donner du sens à notre maxime : « l'humain d'abord » qui plus qu'un slogan doit se traduire comme un projet politique progressiste prenant en considération les attentes de la population. Or dans sa forme l' Acte III n'est pas conçu pour répondre aux besoins manifestes mais pour conformer nos collectivités aux politiques de rigueur et d'austérité et servir ainsi la soupe des pouvoirs financiers que le gouvernement n'ose pas combattre.

Ce projet de loi pose en outre un problème d'ordre démocratique. Pour Dominique Adenot il est intolérable de penser qu'à la veille des municipales, période où il est demandé aux citoyens de faire des choix sur le sens de la politique menée dans leurs communes, on propose une réforme conduisant au développement d'intercommunalités.

Lire la suite...