Au Conseil Municipal de décembre, Romain Marchand, Maire adjoint au développement urbain, présentait le PLU révisé, fruit de 3 années de travaille des élu-es, des services et des habitants. Une belle réussite pour un projet de territoire dynamique, solidaire et durable.

Il a été voté a une très large majorité, exception faite des élus de droite rejoints par le groupe Ecologie Ivry.

Après plus de 3 ans de travail collectif, nous y voilà enfin : si nous le décidons ce soir, notre vieux PLU de 2004 passera ses dernières fêtes de fin d’année, et le PLU nouveau entrera en vigueur au début de l’année, avec quelques semaines de retard sur le Beaujolais.

Pour en arriver là, que de travail ! Trois séances du conseil municipal, huit réunions du comité de pilotage, des dizaines de réunions techniques, une vingtaine de temps de concertation avec la population. Depuis notre séance du 20 juin dernier, lors de laquelle nous avons tiré le bilan de la concertation et arrêté le projet de PLU, celui-ci a suivi le cours de la concertation réglementaire : la consultation des personnes publiques associées et l’enquête publique, dont je vous donnerai les principaux enseignements dans quelques instants.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, le PLU est un document en apparence technique, mais en réalité très politique : c’est lui qui encadre l’évolution urbaine de notre ville pour les 10 prochaines années – à moins que la Métropole de Paris ne vienne enlever aux maires cette compétence clé pour décider au plus près des habitants de l’évolution des territoires.

Ce projet urbain, quel est-il ? Dans un contexte où le droit à la ville est plus que jamais fragilisé par les logiques capitalistes, qui menacent tout à la fois les êtres humains, priés d’aller habiter là où ils peuvent se le permettre, la nature, variable d’ajustement des projets et finalement la vie en société, notre ville veut être un territoire en résistance ayant pour maîtres mots : droit au logement, mixité, services publics, emploi, écologie, partage de l’espace public et identité populaire.