Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - élus

Fil des billets

Nos deux nouveaux conseillers départementaux Front de Gauche d'Ivry !

Dimanche soir, 22h, Mairie d'Ivry : après l'annonce des résultats, de la victoire du Front de Gauche à Ivry et de la gauche dans le Val-de-Marne, Lamya Kirouani prend la parole et remercie les ivryennes et ivryens en compagnie de Pascal Savoldelli, leurs remplaçants Akli Kettou et Marie Piéron, Chantal Bourvic ex-conseillère générale et Philippe Bouyssou Maire d'Ivry.


Déclaration suite à l'élection des nouveaux conseillers départementaux du Front de Gauche à Ivry :

MERCI !

A l’occasion des élections départementales, les Ivryens nous ont choisis pour les représenter au sein du conseil départemental du Val-de-Marne. Nous les remercions sincèrement de leur confiance.

Nous nous félicitons également du choix réalisé par les Val-de-Marnais, de conserver le département à gauche, et bien à gauche ! Il traduit leur attachement à ce département utile au quotidien, leur volonté de poursuivre ces politiques publiques audacieuses et solidaires qui sont la marque de fabrique du « neuf-quatre ».

Alors qu’au plan national, la large victoire de la droite et la progression de l’extrême-droite doivent alerter la gauche sur la déception immense qui est celle des Français qui lui ont fait confiance en 2012, nous voyons dans le résultat du Val-de-Marne l’illustration qu’une vraie politique de gauche, mettant l’humain au cœur, est possible.

Comme nous nous y sommes engagés, nous serons pendant les six années à venir des élus de proximité, en dialogue permanent avec les Ivryens ; des élus utiles, porteurs de politiques départementales innovantes qui répondent aux besoins des Val-de-Marnais ; des élus combatifs, pour mener avec vous les luttes nécessaires pour gagner de nouveaux droits pour tous et de nouveaux moyens pour les services publics.

A très bientôt !

PASCAL SAVOLDELLI    LAMYA KIROUANI

Lire la suite...

 

Métropole du Grand Paris, et maintenant la suppression des départements ?

Déclaration de Christian Favier, Sénateur et Président du Conseil Général du Val-de-Marne, groupe Front de Gauche :

Je viens de lire avec un très grand étonnement qu’un député des Hauts-de-Seine s’apprêtait à déposer un amendement à l’occasion de la deuxième lecture du projet de loi relatif aux métropoles préconisant la fusion au sein de la métropole du grand Paris des départements de petite couronne avec Paris à l’horizon 2020.

Je suis en effet très surpris que dans le droit fil du Sénateur UMP Dallier, un député socialiste reprenne sans état d’âme la proposition incohérente préconisée il y a quelques années par la commission Attali à Nicolas Sarkozy.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à de nombreuses reprises, une telle perspective relève d’une méconnaissance totale de l’action de notre département et constitue un véritable danger pour la vie quotidienne de nos concitoyens.

En effet, fusionner et supprimer les départements de petite couronne au motif qu’ils seraient inutiles c’est rayer d’un trait de plume toutes les actions particulières développées par notre collectivité depuis près de 50 ans.

Lire la suite...

 

Assemblée citoyenne : construisons ensemble la 6ème république !

Ce soir, les "sans culottes" d'Ivry invitent à construire ensemble la 6ème république : constitution, mode d'élection, représentation, pouvoir citoyen, pouvoir dans les entreprises... autant de questions essentielles à dépasser la 5ème république, désormais à bout de souffle.

Rendez-vous pour en débattre tous ensemble ce mardi 28 mai 2013 à 20h30 à la Maison de la Citoyenneté Jean-Jacques Rousseau.


En présence de : Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne et François Delapierre, secrétaire national du Parti de Gauche

La 5e République est à bout de souffle ! Révisée 24 fois depuis son entrée en vigueur en 1958, cette Constitution que certains appelaient à l’époque le « coup d’Etat permanent » est aujourd’hui bien malade :
 

Lire la suite...

 

Une réforme territoriale, oui, mais pour une vraie décentralisation démocratique !

Lors du dernier Conseil Municipal, Séverine Peter est intervenu pour le groupe communiste et partenaires sur les projets de réforme territoriale, autour de l'Acte III de la décentralisation, pour présenter le voeu déposé par notre groupe et voté par le conseil municipal.



L’administration française est organisée de façon déconcentrée et décentralisée c’est d’ailleurs une de ses caractéristiques qui la différencie des autres pays de l’UE. Depuis les lois Defferre de 1982 à 1984, dites premières lois de décentralisation, qui ont acté la libre administration des collectivités locales, la création des régions et l’affirmation d’un statut de la fonction publique territoriale, les gouvernements successifs, n’ont eu de cesse de poursuivre cette démarche de décentralisation qui s’est traduit par de nombreux transferts de compétences de l’Etat vers les collectivités (régions, départements, communes).

Ces transferts de compétences ont permis des avancés, je pense en particulier à la création du statut de la fonction publique, à la mise en place de fiscalité propre aux collectivités.

Cela étant, la décentralisation a aussi un revers de médaille moins doré. L’acte 2 en est un bel exemple avec la non compensation de la totalité des charges transférées. A ce sujet, la majorité du Conseil Général du 94 a mené de très belles batailles pour exiger de l’Etat une réévaluation des charges transférées au moment de la reprise en gestion directe du personnel des TOS, des collèges et de la voirie nationale.

Une autre critique est à formuler, le manque de lisibilité et de réels moyens sur les compétences transférées. En d’autres termes, le « Qui fait quoi, comment ? ». La mise en place de chef de file comme pour l’emploi au niveau régional ou l’action sociale au niveau des départements n’a pas permis de faciliter l’accès du service public au citoyen et d’optimiser l’action publique dans son ensemble et de ce fait l’efficacité du service public a reculé. L’acte 3 aurait pu apporter des simplifications et des clarifications.

Lire la suite...

 

Jeudi 31 janvier : journée d'action pour la défense des services publics !

Communiqué du groupe Front de Gauche du Conseil Général du Val-de-Marne :

Soutien à la journée d’action du 31 janvier - Pour la défense des services publics et de la Fonction Publique

La Fonction Publique et les services publics, atouts incontestables et indispensables pour des millions de concitoyens de notre pays, sont en danger. Ces dernières années, la situation s’est fortement dégradée.

Les politiques d’austérité, présentées comme une nécessité, conduisent aux suppressions de postes et de missions à la dégradation du service public. La preuve par la Grèce… Elles dégradent notre cohésion sociale, elles accentuent la crise économique et aggravent les injustices sociales. L’austérité n’est pas la solution mais le problème ! La crise ne peut servir de prétexte pour ne pas répondre aux légitimes revendications des agents publics et des usagers.

L’action de la Fonction Publique et des Services Publics est un puissant moyen pour lutter contre les inégalités et les injustices sociales. La notion de service public s’est constituée au carrefour de valeurs fondamentales telles que l’égalité, la solidarité et la citoyenneté.

Dans le Val-de-Marne, les conseillers généraux de droite, qui avaient soutenu la RGPP, ont réclamé une baisse du nombre de fonctionnaires lors de la  séance du Conseil Général le 28 janvier portant sur les orientations budgétaires. Elle réclame moins d’agents pour moins de services publics départementaux. Nous choisissons la valeur économique du travail, alors que la droite choisit la valeur économique du capital.

Lire la suite...

 

Voeux de Pierre Gosnat, Maire d'Ivry : pour construire ensemble un autre monde !

Voeux de Pierre Gosnat - Maire d'Ivry-sur-Seine - 09 janvier 2013

Mesdames, Messieurs,
Chers Amis,

Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous présente nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Permettez-moi tout d’abord de saluer la présence de nombreux élus, celle des représentants de la vie associative, la présence également de nos multiples partenaires (sans qui nos projets ne pourraient voir le jour) et puis bien entendu vous toutes et vous tous… Ivryennes, Ivryens, Val de Marnaises, Val de Marnais.

Mes premiers vœux s’adressent donc à vous, à vos familles, à vos proches, des vœux de bonheur, de santé et de réussite.

Que cette année 2013 vous permettent de réaliser vos souhaits les plus chers.


Toutefois, en dépit de ces vœux, je crains que trop nombreux… soient encore celles et ceux pour qui « demain » reste incertain, voir angoissant ! Alors, en ce début d’année, pourquoi ne pas s’interroger sur le monde que nous souhaiterions construire et vivre ?


Quelques « illuminés »… pour certains, « calculateurs » pour d’autres… avaient annoncé la fin du monde pour le 21 décembre. Il est évident que ces inepties ne servent qu’à instrumentaliser les peurs, l’irrationnel… et plus fondamentalement à exclure tout projet d’avenir. Une confidence (au passage), j’ai très bien dormi cette nuit là, avec au réveil… la conviction que si notre monde n’en était pas à sa fin, nous devrions néanmoins sérieusement travailler à sa renaissance.

En finir, en effet, avec ce monde de l’argent roi, de la déréglementation et de la concurrence entre les peuples, de ce système qui porte en lui les germes de la crise, des conflits armés et des inégalités.

Un monde qui compte plus d’un milliard d’êtres humains sous alimentés, alors que les 400 des plus grosses fortunes, de la planète disposent à elles seules de l’équivalent du PIB (Produit intérieur brut) de l’Inde, pays le plus peuplé de ce monde. Alors, comme l’écrivait le poète Louis Aragon disparu il y a tout juste 30 ans : « est-ce ainsi que les hommes vivent ? »

Non… le monde que nous appelons à nos vœux est tout autre !

Lire la suite...

 

Tristesse et révolte après l'assassinat de trois militantes Kurdes à Paris !


Déclaration de l'ANECR :

L’Anecr exprime sa plus vive émotion devant la lâche exécution dont ont été victimes hier, en plein Paris, trois militantes kurdes bien connues.

Ces trois femmes, au combat courageux pour la reconnaissance des droits élémentaires du peuple kurde, ont été assassinées dans les locaux du Centre d’information du Kurdistan. Abasourdis par cette nouvelle, les élus communistes et républicains présentent toutes leurs condoléances aux familles et proches de ces trois victimes.

L’Anecr condamne avec la plus grande fermeté ce crime. Notre association demande au gouvernement français d’agir avec la plus grande célérité pour arrêter et juger les coupables. Nous exigeons que toutes les mesures de sécurité soient enfin assurées aux représentants des organisations kurdes en France, comme nous le demandons depuis des mois.

L’Anecr appelle les élus, les citoyens, tous les démocrates à manifester leur soutien aux familles des victimes, au Centre d’information du Kurdistan, en participant nombreux au rassemblement de ce samedi 12 janvier Gare de l’Est à 12h.

Lire la suite...

 

Pour l'avenir de nos territoires

Déclaration du groupe Front de Gauche du conseil général du Val-de-Marne :

Ensemble, donnons-nous les moyens de changer l'avenir de nos territoires !

En cette période où la crise sociale et économique frappe durement le pouvoir d’achat des familles, où le Conseil général et la Commune sont témoins de leur détresse, le rôle et l’intervention des collectivités territoriales sont plus que jamais indispensables.

Si contraintes financières et incertitudes affectent au quotidien chacun de nous, c’est le résultat de dix ans de politiques de droite où grandes conquêtes sociales et droits ont été mis à mal. La porte a été ouverte aux grandes puissances financières et aux grandes firmes pour délocaliser, fermer, casser activités, services publics, emplois.

Les val-de-marnais, avec la majorité des Français, ont décidé, lors des dernières élections, d’en finir avec ces gâchis et d’opter pour de réels changements. L’heure est venue de vrais choix structurels. Interrogations et exigences de changement s’intensifient.

En val-de-marne, nous voulons continuer à mener des politiques de réduction des inégalités sociales et territoriales, poursuivre notre engagement à soutenir concrètement et utilement les habitants : remboursement à 50 % de la carte imagine R, aide à la demi-pension pour les collégiens, ordinateur portable à tous les élèves de 6e, accueil de 4 500 bébés dans nos 76 crèches, Orbival le futur métro du Grand Paris Express.

Mais faut-il encore que les moyens nécessaires permettent aux collectivités d’avancer de nouveaux projets utiles, de nouveaux droits pour une société où l’humain fait loi.

Lire la suite...

 

Bilan social : la ville d'Ivry pour un service public toujours plus grand !

Au dernier conseil municipal du jeudi 18 octobre, le Bilan social 2011 était présenté par Daniel Mayet, maire adjoint en charge des ressources humaines. Il fait l'état des lieux des avancées dans la politique de développement en direction des agents communaux, de leur condition de travail.

A cette occasion, Mehdi Mokrani, conseiller municipal, est intervenu au nom du groupe communistes et partenaires pour saluer le travail des agents communaux, de la DRH et de l'élu, et redire l'attachement de la ville d'Ivry au service public et à ses agents.


Les services publics sont le bien commun de notre pays, de notre peuple ! Un bien commun précieux, qu'il faut protéger, développer, démocratiser.

Depuis des années, les politiques d'austérité menées par ceux qui nous gouvernent abîment ce bien commun. RGPP, directives européennes, privatisations, suppression de la taxe professionnelle, toutes ces mesures vont dans le sens de la marchandisation d'activités humaines qui pourtant ne peuvent être régies par le marché et les logiques de rentabilité. Ils sont attaqués parce qu'en soit, ils représentent une alternative à la société capitaliste, parce qu'en soit ils révèlent que d'autres modes de gestion et de régulation, socialisés et démocratiques, au service des populations, sont possibles.

A Ivry, nous ressentons durement ces politiques qui participent de l'aggravation des conditions de vie, du creusement des inégalités. Les attaques contre les services publics sont diverses, et certaines sont particulièrement pernicieuses. C'est le cas de l'ensemble des attaques menées contre ceux qui sont salariés pour faire vivre les services publics.

Attaque des statuts, gel permanent des indices, multiplication des contrats de droit privé, réduction des moyens pour la formation, et puis surtout cette campagne permanente contre ces « privilégiés » dont les bas salaires se justifieraient par leur fainéantise, leur faible temps de travail et plus encore par leur capacité à s'organiser syndicalement, à faire grève, sacrilège...

Ces attaques contre les fonctionnaires, contre les soldats du service public sont insupportables, intolérables. Aussi c'est avec une grande satisfaction que le groupe communiste et partenaires accueillent les propositions qui accompagnent le bilan social aujourd'hui présenté par Daniel. Bilan social dynamique qui révèle le formidable potentiel humain de notre service public local.

Lire la suite...

 

L'eau, ce bien commun de l'humanité

Lors du conseil municipal du jeudi 18 octobre, Fabienne Oudart a réaffirmé que l'eau est un bien commun qui ne peut pas être soumis aux bénéfices.

Elle a ainsi rappelé nos revendications sur la tarification de l'eau portées par le rapport d'information des services. Mais également nos interrogations sur la gestion du SEDIF, syndicat intercommunal délégant à Véolia la gestion de l'eau en Ile-de-France. Ce pourquoi le groupe s'est abstenu sur le rapport annuel su SEDIF.

L'intervention de Fabienne Oudart, conseillère municipale, pour le groupe communistes et partenaires :

Qu’avons nous sous les yeux ce soir ? Deux documents, précisément :

  • d’un côté, un rapport d’information sur le prix et la qualité du service public de l’eau potable, réalisé par l’administration communale, avec préconisation,
  • de l’autre, le rapport d’activités et compte administratif 2011 du SEDIF, syndicat intercommunal auquel la Ville d’Ivry-sur-Seine adhère.

Concernant le rapport d’information, il nous faut nous prononcer sur l’exactitude du rapport avec la réalité dont il est question. Ni plus, ni moins. Quel serait sinon le sens de notre vote ? Or, le rapport présenté fait fidèlement état de la réalité du service public de l’eau, aujourd’hui, à Ivry-sur-Seine, via le SEDIF. Mieux, il fait également état de notre exigence, jusque là restée lettre morte auprès de ce syndicat, d’une tarification éco-solidaire qui mette la justice sociale au cœur de la gestion publique de l’eau :

  • écologique, parce qu’elle distinguerait 3 modes de consommation différents, « essentielle », « utile » et « de confort », incitant à une consommation raisonnée de l’eau,
  • mais surtout solidaire, parce qu’enfin elle s’adapterait aux revenus des foyers pour que les pratiques écologiques ne soient pas un luxe ou un sacrifice pour les plus démunis !

C’est une exigence que nous ne pouvons qu’appeler de nos vœux en votant ce rapport.

Lire la suite...

- page 1 de 3