Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Mot clé - élu-es communistes et partenaires

Fil des billets

Un nouveau mandat combattif, solidaire, avec l'humain et Ivry au coeur !

Discours de Méhadée Bernard, Présidente du groupe des élu-es communistes et partenaires lors de l'élection du nouveau Maire d'Ivry-sur-Seine au Conseil Municipal de samedi 5 avril.


C’est avec un immense honneur, accompagné d’une grande émotion, d’une grande fierté qu’au nom de mes ami-es, de mes camarades, des élu-es Front de Gauche communistes, parti de gauche et citoyens, de mes collègues de cette nouvelle majorité, de nos colistiers qui sous une autre forme que Conseillers Municipaux participeront au travail de ce mandat : au noms de Gisèle, de Jeanne, de Charlotte, de Chantal, de Simon, de Alessio, de Nicolas, de Michel et de Bertrand, et aussi au nom des ivryennes et des ivryens qui ont porté leurs voix sur notre liste « Ivry au cœur », que je vous propose en cet après-midi d’avril au suffrage de notre assemblée communale, la candidature de Pierre Gosnat, à la responsabilité de Maire d’Ivry sur seine.

Je tiens à remercier particulièrement les militantes et les militants du Front de Gauche ainsi que les partenaires de cette nouvelle majorité avec qui nous avons pu travailler, aller à la rencontre des ivryennes et des ivryens. Je remercie toutes celles et tous ceux qui ont participé à la dynamique des comités citoyens, qui ont œuvré sans relâche pour l’union et le rassemblement le plus large à gauche, véritablement à gauche, pour construire un programme généreux, ambitieux et progressiste.

Ce n’est donc pas une surprise. Pierre, tu as su conduire avec brio, enthousiasme et détermination notre liste de rassemblement et d’union des forces de gauches, écologiques et citoyenne. Chapeau bas, Pierre. Tu as été l’artisan d’une véritable union de la gauche autour d’une campagne de terrain, d’un programme travaillé à plusieurs mains, pendant des mois, dans de nombreux ateliers citoyens. Un programme qui a permis de faire converger les intelligences, toutes les intelligences.

264 propositions que nous devrons mettre en œuvre, interroger sans cesse au travers de la Coopérative citoyenne, 264 propositions comme socle de notre union, 264 propositions qui placent l’humain au premier plan, au cœur de notre démarche.

Lire la suite...

 

Un PLU révisé pour un droit à la ville renforcé !

Au Conseil Municipal de décembre, Romain Marchand, Maire adjoint au développement urbain, présentait le PLU révisé, fruit de 3 années de travaille des élu-es, des services et des habitants. Une belle réussite pour un projet de territoire dynamique, solidaire et durable.

Il a été voté a une très large majorité, exception faite des élus de droite rejoints par le groupe Ecologie Ivry.

Après plus de 3 ans de travail collectif, nous y voilà enfin : si nous le décidons ce soir, notre vieux PLU de 2004 passera ses dernières fêtes de fin d’année, et le PLU nouveau entrera en vigueur au début de l’année, avec quelques semaines de retard sur le Beaujolais.

Pour en arriver là, que de travail ! Trois séances du conseil municipal, huit réunions du comité de pilotage, des dizaines de réunions techniques, une vingtaine de temps de concertation avec la population. Depuis notre séance du 20 juin dernier, lors de laquelle nous avons tiré le bilan de la concertation et arrêté le projet de PLU, celui-ci a suivi le cours de la concertation réglementaire : la consultation des personnes publiques associées et l’enquête publique, dont je vous donnerai les principaux enseignements dans quelques instants.

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, le PLU est un document en apparence technique, mais en réalité très politique : c’est lui qui encadre l’évolution urbaine de notre ville pour les 10 prochaines années – à moins que la Métropole de Paris ne vienne enlever aux maires cette compétence clé pour décider au plus près des habitants de l’évolution des territoires.

Ce projet urbain, quel est-il ? Dans un contexte où le droit à la ville est plus que jamais fragilisé par les logiques capitalistes, qui menacent tout à la fois les êtres humains, priés d’aller habiter là où ils peuvent se le permettre, la nature, variable d’ajustement des projets et finalement la vie en société, notre ville veut être un territoire en résistance ayant pour maîtres mots : droit au logement, mixité, services publics, emploi, écologie, partage de l’espace public et identité populaire.

Lire la suite...

 

Non à l'augementation de la TVA sur les transports : réponse au voeu d'EELV

Hier soir, lors du conseil municipal, les élus Europe Ecologie Les Verts ont proposé un voeu, voté à la majorité, sur le refus de l'augmentation de la TVA dans les transports. Le Partis Socialiste s'était d'ailleurs mobilisé contre une hausse de la TVA sous Sakozy. Pour les élu-es communistes et partenaires, Séverine Peter est intervenue pour élargir le débat pour revoir l'ensemble de la fiscalité aujourd'hui illisible et injuste !

En décembre 2012, le gouvernement a fait le choix d’augmenter deux des trois taux de TVA (la TVA normale et intermédiaire) afin de financer le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi et le crédit d’impôt accordé aux entreprises. Ainsi, comme l’évoque le vœu présenté par le groupe EELV, le taux intermédiaire passerait de 7% à 10% au 1er janvier 2014 et concernerait les activités relatives aux transports, aux traitements des déchets, à la gestion de l’eau.

Tout d’abord, nous tenons à exprimer notre désapprobation quant à ces choix gouvernementaux qui impacteront sévèrement des secteurs d’activités qui auraient besoin d’une intervention tout autre de l’Etat et qui auront également des répercussions sur les populations.

En ce qui concerne la hausse de la fiscalité sur les transports en commun, je tiens à rappeler que ces annonces ont suscité de vives inquiétudes chez les professionnels du transport et les fédérations d’usagers. Des interpellations directes ont été faites auprès du ministre des transports afin de ramener le taux à 7%.

Contrairement à certains, qui prônent une réduction d’impôts, nous, élus communistes et partenaires, revendiquons l’existence des impôts, des impôts justement perçus et distribués de façon équitable pour développer des services publics en direction des populations et de nos territoires. La TVA, quant à elle, est un impôt indirect, terriblement injuste puisqu’elle ne tient pas compte des revenus.

En ce qui concerne les habitants de notre ville qui seront concernés par cette décision en tant qu’usagers des transports publics,

Lire la suite...

 

Avec Ivry Confluences, Ivry est et restera une ville pour tous !

Hier soir, au Conseil Municipal, un bilan d'étape était présenté sur le projet d'aménagement urbain Ivry Confluences. La salle était bondée : de nombreux habitants étaient là pour suivre les débats et exprimés leur mécontentement, notamment sur l'accompagnement des personnes impactées par le projet.

Jacqueline Spiro est intervenue pour le groupe communistes et partenaire, pour rappeler qu'avec ce projet, notre ambition était bien d'améliorer la vie de toutes et tous sans exclure personne. Ivry est bien une ville pour tous !

Dans les années 1970, en pleine rénovation du Centre-Ville d’Ivry-sur-Seine, l’architecte Jean Renaudie disait qu’il voulait « réunir dans un ensemble tous les éléments qui constitue  la Ville ». Se loger, travailler, faire ses courses, se divertir, se promener, se cultiver, faire du sport etc. C’est exactement ce qui nous anime aujourd’hui, avec ce projet d’Ivry-Confluences, mais à une échelle inédite sur 145ha, soit 1/5e de la Ville : pas une ville-dortoir, pas une ville-zone (industrielle, commerciale), mais une ville multiple, totale.

Alors oui, comme tout projet d’aménagement d’envergure, cela ne peut pas être un long fleuve tranquille. Encore plus avec ce projet : à la fois par sa taille, par l’ampleur des bouleversements qu’il va engendrer dans le paysage urbain et par l’histoire qui anime le quartier du Port, histoire faite d’industries, de luttes et de solidarités. Angoisses, inquiétudes, colère parfois, Ivry Confluences suscitent de l’émotion chez les habitants, les commerçants, les entreprises du quartier. Et des questions surgissent, légitimes, il faut les entendre, avec en perspective cette interrogation centrale : "Ivry sera-t-elle encore une ville pour nous" ?

Il y a donc un enjeu de taille, pour nous, élu-es, pour les services municipaux, pour les partenaires de ce projet : la nécessité qu’Ivry reste une Ville pour tous, que personne ne soit laissé sur le côté de la route, ou devrais-je dire sur le pas de la porte !

Lire la suite...

 

Des élu-es communistes et partenaires à Avignon pour une formation Cidefe "Culture et éducation populaire"

Chaque année, le rendez-vous d’Avignon devient incontournable pour poursuivre la réflexion et le travail de définition d’une politique publique de la culture et de l’éducation populaire. Dans le sillage des entreprises de Jean Vilar et Antoine Vitez pour un théâtre populaire, ces rendez-vous sont l’occasion pour tous les élu-es communistes de se retrouver, d’échanger et de partager leurs pratiques, leurs idées, leurs réflexions, dans un cadre idyllique, pendant le festival d’Avignon.
Merci au Cidefe, à tous les élu-es et participants, à tous les partenaires pour ces 3 jours enrichissants !


Jour 1

Au programme de ce premier jour, après l’annulation de la participation de Mireille Delmas-Marty (Professeur honoraire au Collège de France), le débat s’est engagé l’après-midi autour de l’exposition « Populaire, vous avez dit populaire ? » montée par la maison Jean Vilar.

Echanges nourris sur la question du public, des missions d’une politique publique et des moyens disponibles ou nécessaires.
Populaire, cela veut-il dire populiste ? Ouvrier ? Ce qui est populaire est-il pour autant démocratique ? Populaire, cela s’oppose-t-il à élitiste ? Que penser aujourd’hui de la formule de Vitez « élitaire pour tous » ?

Autant de questions, de réflexions engagées, de champs ouverts avec, à la clé, quelques gouttes de pluie pour se rafraîchir un peu…

Légende : Jack Ralite (ancien ministre, ancien sénateur et animateur des états généraux de la culture), Jacques Téphany (directeur de la Maison Jean Vilar), Rodolphe Fouano (rédacteur en chef des cahiers Jean Vilar).

Lire la suite...

 

Mobilisation contre le projet "Grand Paris Métropole" : mardi 16 juillet, les élu-es devant l'assemblée à 15h !

Les élu-es communistes et partenaires répondent à l'appel de l'ANECR : "Métropole : discuter en 3 jours d’un remodelage profond de la République est un scandale !"

Les amendements gouvernementaux adoptés par la commission des lois de l’Assemblée Nationale avant le passage de la loi sur l’affirmation des métropoles dans l’hémicycle (en pleine période estivale !) suscitent à juste titre de la réprobation et une indignation forte de la part de nombreux élus franciliens.

Après en effet le rejet par le Sénat des dispositions portant sur la métropole de Paris, ces nouveaux articles poussent au paroxysme l’esprit de centralisation des pouvoirs qui imprègne le texte : non seulement ils retirent un grand nombre (plus important que dans le projet précédent) de compétences aux communes pour les transférer à la métropole, mais ils s’attaquent à l’idée même d’intercommunalité et de communautés d’agglomération en les réduisant à des conseils de territoire, sans moyens propres et qui deviendraient des simples lieux de mise en œuvre délocalisée des décisions du Conseil métropolitain, à l’image des mairies d’arrondissement.

Lire la suite...

 

Le projet Gagarine-Truillot a besoin de la solidarité nationale !

Une pétition a été lancée pour la réalisation du projet de rénovation urbaine du quartier : les élu-es communistes et partenaires s'y associent largement et contribueront à porter le projet pour aboutir à une rénovation de qualité pour le quartier et pour toute la Ville.

Texte de la pétition :

"Monsieur le Premier Ministre,

Depuis 2005, avec les élus, les services municipaux et les associations, nous travaillons sur un projet de rénovation urbaine pour notre quartier Gagarine‐Truillot où la vie se dégrade chaque jour un peu plus. Ce projet est prêt. Il n’attend plus qu’un soutien de l’Etat sans lequel il ne peut tenir ses ambitions de construction de logements accessibles et de qualité, d’équipements publics, d’espaces verts…

Dans les mois qui viennent, deux sujets importants seront soumis à votre arbitrage : la liste des 230 quartiers prioritaires pour la seconde vague de rénovation urbaine, ainsi que la liste des terrains publics pouvant être cédés avec une décote allant jusqu’à la gratuité pour la construction de logements sociaux,
dans le cadre de la loi Duflot.

Afin de donner à notre projet les moyens d’aller au bout, nous vous demandons :

1‐ L’inscription du projet de rénovation urbaine Gagarine‐Truillot dans la liste des 230 projets prioritaires, afin que celui‐ci puisse bénéficier de l’indispensable accompagnement de l’ANRU (en termes financier et d’ingénierie)

2‐ L’inscription dans la «liste Duflot» du terrain appartenant à l’APHP, emprise foncière considérable dont la décote contribuerait de façon décisive à l’équilibre financier de l’opération.

Ces derniers mois, notre Maire s’est adressé en ce sens à vos deux ministres en charge de ces dossiers, Cécile Duflot et François Lamy, qui lui ont fait part de l’intérêt qu’ils portent à notre projet. Il est désormais temps de traduire cet intérêt en actes pour lancer concrètement la rénovation de notre quartier : nous n’en pouvons plus d’attendre !

Les habitants du quartier Gagarine‐Truillot et les Ivryens solidaires."

Lire la suite...

 

Réforme du temps scolaires : il faut un débat le plus large possible à Ivry

Tribune Ivry-Ma-Ville de juillet-août 2013. La question posée par le groupe Gauche Radicale, Ecologiste, Citoyenne et Socialiste  était : "La municipalité a engagé un vaste débat sur la réforme des rythmes scolaires. Celle-ci doit être effective à la rentrée 2014. Comment faire à Ivry pour continuer à maintenir, développer les activités périscolaires, artistiques et culturelles en direction de nos enfants ?".

Fabienne Oudard répond pour les élu-es communistes et partenaires * :

Le débat sur la réforme des temps scolaires, promulguée par décret, est engagé à Ivry. Plusieurs rencontres ont permis de partager la nécessité de modifier durablement l’organisation du temps de classe et des activités périscolaires.

Dans le même temps, elles ont toutes suscité des interrogations, fait remonter des inquiétudes légitimes, tant chez les professionnels du monde éducatif – professeurs, animateurs, ATSEM – que chez les parents.

Inquiétudes, tout d’abord, parce que le décret est volontairement ouvert sur les cadres d’organisation des nouveaux temps scolaires, à savoir les 3h libéré dans la semaine et transféré à une demi-journée supplémentaire. Travaillera-t-on le mercredi ou le samedi matin ? La pause méridienne sera-t-elle allongée ? Les enfants finiront-ils plus tôt tous les jours ? Autant de questions ouvertes que le décret laisse à l’appréciation des Projet Educatif De Territoire à construire, au risque d’aboutir à de grandes disparités territoriales.

Inquiétudes, ensuite, sur les moyens mis à disposition par l’Etat, et la répartition des charges entre Education Nationale et collectivités territoriales, dans un contexte de restriction des budgets et des dotations aux collectivités.

Lire la suite...

 

Gagarine-Truillot, une nouvelle bataille s'engage !

Lors du dernier Conseil Municipal, un protocole avec l'Etat a été voté qui doit permettre le lancement de l'opération de rénovation urbaine tant attendue pour le quartier Gagarine-Truillot. Nouvelle donne, nouvelles perspectives et nouvelles batailles qui s'engagent : Olivier Beaubillard est intervenu, pour les élu-es communistes et partenaires.

Le programme ANRU a été lancé en 2003, au titre des politiques de la Ville, et piloté par l’Etat. L’objectif était de revenir sur 40 ans de politique d’urbanisme qui avaient mené à la constitution dans de nombreux cas, urbains ou ruraux, de véritables ghettos, bien souvent ilots de pauvreté coupés du monde. Après le fameux plan « banlieue 89», c’était un nouveau projet d’envergure nationale pour casser la politique d’isolement et d’exclusion sociale.

Les conséquences du programme ANRU sont pourtant mitigées :

  • trop de démolition sans réflexion sur le devenir de ces quartiers,
  • trop de chantiers qui ont conduit finalement, de manière plus ou moins préméditée, à exclure les anciens habitants, à repousser les populations plus loin, dans les villes adjacentes ou dans des territoires peu peuplés qui connaissent aujourd’hui les mêmes problématiques d’isolement et de paupérisation,
  • enfin, trop d’oubli à l’égard de l’humain, de ceux qui vivaient dans ces quartiers, qui faisaient vivre ces quartiers, les animaient, qui donnaient forme par leurs pratiques, leurs habitudes, leurs relations, à ces « grands ensembles » comme on les nomme.

Nombre de villes ont subi ces quartiers plus qu’elles ne les ont fait vivre. Pourtant, à Ivry, l’engagement des habitants, des services, des élu-es, la richesse de la vie associative, a souvent donné corps et cœur à ces cités : et c’est le cas pour Gagarine.

Lire la suite...

 

Un PLU riche, ambitieux, et novateur pour Ivry

Le 20 juin 2013, le Conseil Municipal a adopté la révision du Plan Local d'Urbanisme de la ville. Une étape importante pour la construction de la ville de demain, en perpétuelle mutation, et qui veut rester une ville pour toutes et tous.


Intervention de Mehdi Mokrani pour les élu-es communistes et partenaires :

Comment ne pas commencer cette intervention en m’associant, au nom du groupe communiste et partenaires, à la présentation que Romain vient de faire ainsi qu’au travail colossal abattu par les divers services municipaux et élus en charge des questions liées au PLU.

Comment ne pas en profiter pour saluer la richesse que produit notre diversité politique au sein de ce conseil municipal ? Richesse qui nous permet d’aboutir collectivement à un PLU ambitieux, novateur, à la hauteur des enjeux de notre ville. Finalement, l’efficacité à gauche de notre majorité, c’est ça, un rassemblement permanent, capable de produire du changement, de la transformation sociale, et en l’occurrence, urbaine.

Au final, ce PLU tient tous les bouts essentiels au développement de notre ville, de notre territoire : mixité sociale, amélioration du cadre de vie, multiplication des espaces publics, développement de la vie démocratique, tous les éléments nécessaires pour faire de notre ville un espace de modernité, d’inventivité, d’égalité, de partage. D’autant que la population viendra encore, dans les semaines et mois qui arrivent, enrichir ce que nous fixons aujourd’hui comme base de départ.

Une fois de plus, et dans une situation politique plus que jamais difficile, nous sommes fiers de ce que nous arrivons à produire et créer, ensemble, dans notre diversité.

Lire la suite...

- page 1 de 3