Malgré les magnifiques réactions populaires de janvier dernier, nous en voyons bien les conséquences dramatiques au plan politique : abstention massive en particulier dans la jeunesse et les classes populaires, montées des extrêmes-droite et autres fondamentalismes qui veulent dévoyer la colère légitime des gens contre la mal-vie, le chômage, les discriminations … en une colère des uns contre les autres.

La réforme territoriale, et en particulier la mise en place de la Métropole du Grand Paris, ne vont qu’aggraver la crise démocratique en éloignant d’avantage les citoyens des lieux de décision. Pourtant, dans la période récente, des lueurs d’espoir viennent de s’allumer. En Grèce, en Espagne et même dans la Turquie de l’intégriste Erdogan, les forces de progrès réalisent des avancées remarquables. Il ne s’agit pas de céder à l’euphorie, tant la situation est difficile, ni au « placage » de modèles venues de pays différents. Mais au-delà de ces différences, ces expériences, montrent que le rassemblement et l’action citoyennes, menés de façon résolue et autour d’objectifs politiques  claires, peuvent desserrer l’étau  du néolibéralisme et de l’autoritarisme.

e mouvement associatif est un levier essentiel de l’action citoyenne, qu’avec Ivry au cœur, nous voulons renforcer. Malgré le désengagement de l’Etat et l’austérité qui s’accentue, nous allons continuer de soutenir les associations, de coopérer avec elles, dans le respect de leur autonomie.

Ainsi en 2015, nous avons fait le choix de maintenir le même niveau d’aide aux quelques 300 associations existantes à hauteur de près de 4 millions d’euros. De même, nous continuons de développer tous les outils permettant d’aider le développement de la vie associative : prêt de salles, de matériels, aide logistique, aide à la construction de projets, aide à la communication et à la visibilité via le site internet et le portail de la Ville à réinventer toujours. Le travail engagé avec les maisons de quartier permettra, à ce titre, de renforcer les interventions des associations au cœur des quartiers. La mise en place d’un « espace associatif » pourrait consolider ces liens, à condition que celui-ci réponde réellement aux besoins des associations et que nous trouvions avec elles les meilleures formes pour leur implication dans son fonctionnement.

Nous le savons, la pérennité de ces associations repose pour l’essentiel sur le bénévolat, sur les bonnes volontés, l’envie et l’énergie de militants de tous âges et de tous horizons. Bien souvent, ces énergies peinent à se croiser, se coordonner. La Ville doit alors jouer un rôle essentiel de passerelle, de facilitateur, de mise en dynamique collective.
C’est ce qui  s’est par exemple engagé début avril, lors d’une première rencontre avec plusieurs associations, pour réfléchir à la convergence des actions citoyennes autour du sommet climat qui doit avoir lieu à Paris en décembre.

Des initiatives sont déjà programmées : à Ivry en fête, le 23 septembre pour accueillir dans notre ville le « Tour Alternatiba » … Ce sera  l’occasion de l’appropriation collective d’une question majeure pour l’humanité. Citoyens, associations, pourrons ensemble, réfléchir et agir pour porter des solutions aux enjeux posés.

Lors de la saison prochaine, nous viendrons vers vous pour discuter de tous ces projets et des pistes d’amélioration de notre action.

Mesdames et Messieurs, Vous le voyez, avec les amis d’Ivry au Cœur, nous voulons toujours et encore réfléchir et agir pour faire d’Ivry, de la France et du Monde une terre d’association et de fraternité entre êtres humains libres et égaux. Et vous le savez, avec notre maire Philippe Bouyssou, nous ne sommes pas de celles et de ceux qui renoncent.

Mesdames et Messieurs, Je vous remercie de votre écoute et vous invite maintenant à prendre le verre de l’amitié et de la fraternité.