Cette présentation permet de distinguer les locataires et les propriétaires de leurs logements d’une part, et les propriétaires bailleurs, d’autre part. Nous réaffirmons ainsi notre engagement sans faille aux côtés des habitants actuels pour leur relogement à Ivry. L’approche sera plus individualisée pour les propriétaires bailleurs. Pour certains, ils ne sont pas épargnés des velléités spéculatives, loin s’en faut.

Vous le voyez, notre priorité est celle des locataires, des propriétaires habitants, de celles et ceux dont le rapport au bien relève de la nécessité : celle de se loger. Oui, nous l’affirmons, c’est notre levier pour lutter contre la gentrification, contre la flambée des prix, dans l’attente que, enfin, un gouvernement de gauche s’engage dans de vraies politiques publiques pour le logement et contre la toute puissance des marchés. Ces discussions et échanges ont permis de réfléchir également aux solutions qui devront être trouvées pour certaines activités économiques – je pense aux petits commerces par exemple – qui devront être accompagnés pour trouver leur place dans le projet d’Ivry Confluences.

Pour nous, élu-es du groupe Front de Gauche, c’est cela faire de la politique : mener le débat sur des choix de société, verser nos convictions dans la confrontation d’idées, construire ensemble de véritables transformations afin de faire avancer des droits concrets et de créer du commun. C’est pour cela que nous avons été élu-es et nous en sommes particulièrement fier-es !

Cette conception politique est gravement menacée par les réformes territoriales et la métropole du Grand Paris : la proximité, la participation démocratique, l’appropriation citoyenne, par le plus grand nombre, autour des choix à faire pour construire notre ville, notre vie. Je me permets de vous inviter à construire les combats pour stopper ces projets réactionnaires, arriérés, d’un autre âge. 

Peut-être qu’au bout du compte, il restera des mécontentements, des colères ou des incompréhensions, il y aura peut-être des gens qui ne partageront pas les orientations politiques que nous portons. Et fort heureusement, puisque c’est bel et bien la diversité qui fait notre richesse ! Il n’y a pas de progrès, pas de création, pas d’innovation, sans confrontation d’idées.

L’adoption de cette charte porte toutes ses dimensions. Elle deviendra, à n’en pas douter, la démonstration d’une expérience citoyenne à partager et à prolonger.  La coopérative citoyenne se nourrira de toutes ses expériences qui existent déjà sur le territoire et elle portera, je l’espère d’ici peu, une avancée profonde et qualitative vers une démocratie réelle.

Le groupe Front de Gauche votera donc avec conviction et fierté cette charte.
Je vous remercie.