Il nous faut aujourd’hui tracer des perspectives claires, ambitieuses du point de vue des services publics, combattives face aux politiques gouvernementales et européennes baignées dans les dogmes du libéralisme et du capitalisme.

Il nous faut aujourd’hui se donner les moyens de rassembler largement les Ivryennes et les Ivryens, et au-delà, pour dessiner ensemble cette société d’égalité, de justice, de solidarité, de bien vivre que nous voulons toutes et tous.
Il nous faut aujourd’hui un Maire et une équipe municipale de combat et d’envie pour rendre opérant ces choix politiques qui portent une transformation sociale et démocratique.

Cela à partir des 264 propositions de notre programme que nous devons mettre en œuvre, 264 propositions qui placent l’humain au cœur de notre démarche. Cela nous devons l’interroger sans cesse au travers de la Coopérative citoyenne, cheville ouvrière de ce programme, première pierre vers une réappropriation populaire de la cité, de notre vie en commun.

C’est donc avec cette responsabilité et cette envie, empreintes des espoirs qui se sont levés tout récemment en Grèce, qui flottent en Espagne et que nous voulons voir fleurir en France, que je vous propose ce soir la candidature de Philippe Bouyssou pour être le nouveau Maire d’Ivry-sur-Seine.

Philippe, tu me permets quelques mots, même si je sais que tu en diras bien plus. Quelques mots simplement pour dire la certitude qui nous anime que tu seras à ta manière, comme Pierre l’a été, un bon Maire pour notre Ville.
Toi l’Ivryen, qui a grandi entre l’Insurrection et Marat, qui a baigné dans l’engagement des jeunesses communistes à la CGT, qui a été infirmier à Charles Foix. Et qui t’es engagé pour Ivry au Conseil municipal, en portant de grandes questions comme l’éducation, le logement, les finances ou encore la démocratie avec l’apport de la lutte contre toutes les discriminations, on peut dire que tu l’as vu grandir, cette Ville ! Et que tu l’as fait grandir aussi.

Nous savons la responsabilité qui pèse sur les épaules d’un Maire, aujourd’hui peut-être plus que jamais. Nous savons aussi la conscience que tu as du collectif, de cette équipe municipale, de la force de notre majorité : au fond, nous avons tous, rassemblés autour de toi, Ivry au cœur.

Les défis sont immenses, notre envie l’est tout autant.
Parce que, tu le sais Philippe, on le sait tous ici, alors nous le redisons ce soir aux Ivryennes et aux Ivryens avec les paroles de la chansons d'HK&lesSaltimbanks, On lâche rien:

« Tant qu'y a d'la lutte, Y a dl'espoir
Tant qu'y a dl'a vie, Y a du combat
Tant qu'on se bat c'est qu'on est debout
Tant qu'on est debout, on lâchera pas
La rage de vaincre coule dans nos veines
Maintenant [vous savez] pourquoi on s'bat
Notre idéal bien plus qu'un rêve
Un autre monde, on n’a pas l'choix ! »

C’est pourquoi, au nom du groupe Front de gauche, j’ai le plaisir de vous inviter à élire Philippe Bouyssou.
Je vous remercie.