Ivry - élu-e-s Front de Gauche Espace d'expression des élu-es Front de Gauche d'Ivry-sur-Seine

Déclarations

Fil des billets

Nos deux nouveaux conseillers départementaux Front de Gauche d'Ivry !

Dimanche soir, 22h, Mairie d'Ivry : après l'annonce des résultats, de la victoire du Front de Gauche à Ivry et de la gauche dans le Val-de-Marne, Lamya Kirouani prend la parole et remercie les ivryennes et ivryens en compagnie de Pascal Savoldelli, leurs remplaçants Akli Kettou et Marie Piéron, Chantal Bourvic ex-conseillère générale et Philippe Bouyssou Maire d'Ivry.


Déclaration suite à l'élection des nouveaux conseillers départementaux du Front de Gauche à Ivry :

MERCI !

A l’occasion des élections départementales, les Ivryens nous ont choisis pour les représenter au sein du conseil départemental du Val-de-Marne. Nous les remercions sincèrement de leur confiance.

Nous nous félicitons également du choix réalisé par les Val-de-Marnais, de conserver le département à gauche, et bien à gauche ! Il traduit leur attachement à ce département utile au quotidien, leur volonté de poursuivre ces politiques publiques audacieuses et solidaires qui sont la marque de fabrique du « neuf-quatre ».

Alors qu’au plan national, la large victoire de la droite et la progression de l’extrême-droite doivent alerter la gauche sur la déception immense qui est celle des Français qui lui ont fait confiance en 2012, nous voyons dans le résultat du Val-de-Marne l’illustration qu’une vraie politique de gauche, mettant l’humain au cœur, est possible.

Comme nous nous y sommes engagés, nous serons pendant les six années à venir des élus de proximité, en dialogue permanent avec les Ivryens ; des élus utiles, porteurs de politiques départementales innovantes qui répondent aux besoins des Val-de-Marnais ; des élus combatifs, pour mener avec vous les luttes nécessaires pour gagner de nouveaux droits pour tous et de nouveaux moyens pour les services publics.

A très bientôt !

PASCAL SAVOLDELLI    LAMYA KIROUANI

Lire la suite...

 

Elections départementales : les candidats du Front de Gauche d'Ivry !

Les 22 et 29 mars prochain vont se dérouler les élections départementales. Enjeu majeur pour notre Ville, s’il était besoin de le rappeler…

Ne nous y trompons pas : le département est essentiel dans nos vies quotidiennes ! Il est un partenaire fondamental pour notre Ville dans la conduite de politiques publiques répondant aux besoins des habitants. Bien loin de l’image du mille-feuille qu’on veut nous imposer, il est un partenaire pour faire vivre nos choix politiques anti-austérité de justice sociale, d’égalité, de solidarité, d’émancipation de toutes les citoyennes et tous les citoyens. Nous portons un projet de transformation de la société, appuyé sur le développement du service public, fait par tous et pour tous. Le service public, c’est le seul outil pour échapper aujourd’hui à la spéculation et à la finance, le seul outil véritablement au service des besoins des habitants.

Car la crise détériore chaque jour les conditions de vie de toutes et tous. La politique gouvernementale d’austérité généralisée accroît les inégalités et le chômage, sert les tenants du libéralisme et la privatisation des services publics. Quant à la droite et l’extrême-droite, en pleine conquête, ils espèrent gagner du terrain sur les renoncements du gouvernement. 

C’est bien pour cela que nous disons, avec les candidats du Front de Gauche à Ivry : « le Val-de-Marne n’est pas à prendre ni à vendre ! ». Pascal Savoldelli et Marie Piéron (conseillère municipale déléguée de notre groupe !) par leurs expériences d’élu-es de proximité et de combat, Lamya Kirouani et Akli Kettou, par leur travail d’agent territorial et leur ancrage dans notre Ville, tous sauront être des élu-es combattifs, à l’écoute des besoins et des idées des Ivryennes et Ivryens.

Le 22 mars prochain, votons pour un département vraiment à gauche, de résistance et de transformation sociale, un département utile, solidaire et innovant !

Les élu-es Front de Gauche d’Ivry

Lire la suite...

 

Voeux du Maire d'Ivry

Philippe Bouyssou, 1er adjoint au Maire, s'est exprimé hier soir lors des voeux du Maire aux personnalités, en l'absence de Pierre Gosnat. Des voeux d'hommage, de lutte et d'espoir.

Mesdames, Messieurs, Cher(e)s Amis,

J’aurais voulu pouvoir commencer autrement cette cérémonie des vœux. J’aurais voulu n’avoir qu’à vous souhaiter une heureuse année, à vous qui faites la force de notre ville, à vous qui agissez quotidiennement pour faire de notre ville une terre de métissage, de partage, de progrès.

J’imagine que votre émotion, votre colère et votre incompréhension se mêlent aux miennes face à la violence de l’attaque meurtrière qui a visé la rédaction de Charlie Hebdo. A l’image du rassemblement d’hommage aux victimes qui se tient en ce moment place de la République, comment ne pas commencer par transmettre nos plus sincères condoléances à l’ensemble des familles des victimes. Transmettre nos condoléances à l’ensemble des familles des victimes, à l’ensemble du peuple de France qui est la victime de la folie qui s’est déchaînée aujourd’hui.

C’est plus encore que la liberté de la presse qui a été attaquée. C’est notre capacité à vivre ensemble, à nous enrichir de nos différences. Cet acte immonde ne vise qu’à faire exploser un bâton de dynamique dont la mèche est pourtant allumée depuis longtemps. C’est bien la mèche de la haine qu’il faut éteindre, notre société qu’il faut refonder sur des valeurs de progrès, de vivre ensemble.

L’immonde attaque meurtrière ne doit pas atteindre son véritable but, celui de diviser encore plus notre société en faisant sonner les sirènes de la peur. Dans les jours, les semaines et les mois qui arrivent nous allons avoir besoin de parler, d’échanger, de sortir de nos simples réactions individuelles pour reconstruire notre société, nous devrons tout faire pour que plus jamais notre pays ne connaisse une telle tragédie.

A cet effet, la Municipalité prend l’initiative d’un rassemblement, temps d’échanges et de rencontres Samedi matin à 10h30 à l’hôtel de Ville. Je vous demande d’observer une minute de silence à la mémoire des victimes.

Lire la suite...

 

Pourquoi la mort de Rémi Fraisse est juste révoltante...

Pourquoi la mort de Rémi Fraisse est juste révoltante...

Quelles que soient les conditions de la manif et des affrontements avec les forces de l’ordre en marge du rassemblement qui s’est tenu sur les lieux du barrage de Sivens, on ne peut que ressentir une sourde colère à propos de la mort de Rémi Fraisse. Et plus encore après quelques jours, où les réactions du gouvernement ont été accablantes.

Pour mémoire, à la mort de Malik Oussekine, précédente victime de la police lors d’une manifestation (il y a 28 ans), le président de la république avait dès le lendemain rendu visite à la famille, le ministre impliqué, Alain Devaquet, avait démissionné le jour suivant et dans la semaine Jacques Chirac avait retiré son projet de loi sur les universités.

Aujourd’hui, on nous parle juste d’arrêter l’utilisation des grenades le temps que l’enquête soit bouclée. Le lendemain du drame, Manuel Valls indique publiquement à l’assemblée nationale qu’ « avant même qu’une enquête soit menée, (il) n'acceptera pas la mise en cause des policiers et des gendarmes ». Dans le même temps, il apparait qu’en amont de cette manifestation qui a viré au drame, il y avait déjà eu des blessés sur le site, parmi des militants pacifistes, hors situation de « combat ». Tous les éléments montrent qu’une escalade de violence a été largement nourrie par les forces de l’ordre, et cela est plus inquiétant que tout.

Lire la suite...

 

Billet d’humeur du lundi

Manuel Valls, meilleur candidat pour battre la gauche en 2017 !
 
C’est l’article publié récemment sur le site internet parodique Legorafi, en référence à un sondage du Parisien sur les candidats potentiels du PS pour les Présidentielles de 2017. L’article précise que « les avis sont également partagés sur le fait de savoir s’il est « de droite » (53 %) ou simplement « pas de gauche » (42 %).»

On en rirait presque ! Et tout est dans le presque…

Parce que dit comme ça, on n’est pas loin d’être dans le vrai. A la tête d’un gouvernement qui se dit « de gauche », Valls ne produit rien d’autre qu’une soumission aux marchés, au libéralisme, une austérité généralisée qui précarise et appauvrit, une casse systématique de toutes les avancées sociales, une chasse aux chômeurs, aux sans papiers, aux Roms, aux fraudeurs (des allocations, bien sûr, pas du fisc !). Bref, rien d’autre qu’une politique de droite. Valls opère, dans la lignée de Hollande, la métamorphose du Parti Socialiste, du socialisme au pouvoir qui n’a de gauche que l’étiquette, de socialiste que le nom.

Alors, n’est-il pas fabuleux ce sondage du Gorafi, « réalisé par téléphone auprès d’un échantillon de 6 personnes représentatif de la population française » ?! Ne vaut-il pas tous les sondages du monde ?

Fanny Sizorn, Vice-présidente du groupe des élu-es Front de Gauche

Lire la suite...

 

Billet d’humeur du lundi

Tous ensemble, fabriquons nos rêves !

Une troupe de théâtre, des saltimbanques comme ils se plaisent à dire, tout habillés de noir, qui racontent leur histoire.

Leur histoire ? La magie de leur rêve, celui de trouver un lieu pour pratiquer leur art, leur métier, après des mois d’errance. Un rêve qui a pris forme, enfin, dans un ancien garage d’Ivry, rue Hoche, où flotte désormais un drapeau rouge, sous une terrasse, marqué El Duende. Un rêve tenu à bout de bras par ces quelques comédiens devenus chefs de chantier, comptables ou encore peintres le temps d’une belle aventure humaine. Un rêve qui a su fédérer les énergies, faire appel à toutes ces ivryennes et tous ces ivryens amoureux du projet, à des amis d’ici et d’ailleurs, et dont la trace se lit sur chaque dossier des sièges portant leur nom.

Voilà la « Fabrique de rêves » que ces comédiens, chanteurs, danseurs, clowns, bref ces artistes d’un théâtre vivant et populaire, nous racontent tous les week-end sur la scène de leur nouveau théâtre. On a envie de dire : « Pour une surprise, c’en fût une » ! De l’humour, de l’amour, de la poésie, beaucoup de musique aux accents de tango et de flamenco qui leur collent à la peau.

C’est du théâtre pour tous, du théâtre avec tous, et qui nous donne tellement envie de dire : nous aussi, sans attendre, fabriquons nos rêves, oui, ensemble fabriquons notre quartier, notre ville, notre société !

Olivier Beaubillard, président du groupe des élu-es Front de Gauche

Lire la suite...

 

Rythmes scolaires : Non à la suppression du fonds d'amorçage !

Nous ne le redoutions, nous l'annoncions il y a plus d'un an déjà : on nous disait méfiants, voire malhonnêtes. Voilà que le couperet est tombé dans le Projet de Loi de Finance 2015 : le fonds d'amorçage pour aider les communes à financer la mise en place de la réforme des rythmes scolaires est supprimé ! Les élu-es Front de Gauche d'Ivry ne lâcheront rien !

Communiqué de l'Association des Maires de France - Financement des rythmes scolaires : les maires de France consternés ! 

Les déclarations du gouvernement avaient annoncé la reconduction du fonds d’amorçage des rythmes scolaires pour l’année 2015-2016. Or, le PLF 2015 dans son article 55, ne prévoit qu’une reconduction partielle réservée aux seules « communes en difficulté »*. Les Maires de France sont consternés par cet article dont ils veulent la modification.

Pourtant, comme l’a répété l’AMF depuis l’annonce de la réforme, la pérennisation du fonds d’amorçage pour les 23 300 communes ayant une école est une revendication majeure des maires qui ont besoin, dans le contexte des réductions des dotations de l’Etat, de ce financement pour organiser dans la durée les nouvelles activités périscolaires.

Cette réforme, dont on sait mieux apprécier le coût maintenant qu’elle est généralisée, demande aux communes en moyenne 200 € par élève, ce montant ne comprenant pas les investissements qui devront être engagés dans de nombreuses communes confrontées à des problèmes de locaux.

Les financements de la CAF réservés aux seules communes ayant la capacité de mettre en place des accueils de loisirs déclarés, nécessairement plus coûteux que les ateliers ou les garderies, ne pourront pallier l’absence de l’aide de l’Etat. La gratuité des activités proposées sera remise en cause comme l’ambition de proposer des activités de qualité.

L’AMF qui s’était engagée à être particulièrement vigilante sur le maintien de cette aide, demande au gouvernement et aux parlementaires d’amender l’article 55 du PLF pour donner au fonds d’amorçage un caractère durable et général et pour lui affecter des crédits permettant de l’adapter au coût de la réforme.

Elle a demandé à être reçue sans délai par la ministre de l’Education nationale.

Lire la suite...

 

Communiqué de Pierre Gosnat, Maire d'Ivry-sur-Seine

Astreint depuis plus d’un an à un traitement médical pour enrayer le cancer dont je suis atteint, j’ai pu jusqu’à présent assumer totalement mes fonctions à la tête de l’équipe municipale.

Aujourd’hui, malgré une prise en charge remarquable par les équipes médicales que je tiens à remercier, les effets des traitements me contraignent à réduire mon activité.

Dans ces circonstances, et compte-tenu de la nécessité que l’action de la municipalité à laquelle les Ivryennes et les Ivryens ont renouvelé leur confiance il y a quelques mois soit impulsée avec énergie et continuité, j’ai confié à Monsieur Philippe Bouyssou, 1er adjoint au Maire, la responsabilité d’exercer mes missions en mon absence.

De même, concernant mes responsabilités à la présidence de la CASA, j’ai demandé, en accord avec les Maires de Choisy le Roi et de Vitry sur Seine, à Monsieur Jean-Claude Kennedy, 1er Vice-Président, de les assumer dans cette période.

Pour ma part, sans m’éloigner des dossiers municipaux je vais consacrer mes forces à lutter contre la maladie afin de pouvoir reprendre mes fonctions le plus rapidement.

Ivry-sur-Seine, le 13 octobre 2014

Lire la suite...

 

Billet d'humeur du lundi

Dimanche pluvieux, dimanche heureux !

Ce dimanche, c’était la fête de quartier du Petit-Ivry et ce n’est pas le ciel nuageux et pluvieux qui aurait pu la gâcher. Le soleil était dans les cœurs et la chaleur humaine belle et bien présente. Hier c’était la concrétisation d’un long et beau travail avec les habitant-e-s du quartier avec l’inauguration de la nouvelle Maison de quartier, notre maison à tous, née dans les murs du centre rénové de la cité Pierre et Marie Curie.

Tout le monde s’y est mis : un petit-déjeuner dès 9h30 avec Jeanne Zerner, l’élue déléguée de quartier, sur la place Jean Ferrat, et une brocante pleine de monde sur l’avenue Maurice Thorez. Les habitants ont cuisiné toute la journée du samedi, les associations se sont mobilisées, comme les services municipaux, pour animer le square des alliés et l’esplanade de la maison de quartier. Concerts, stands de jeux, tri sélectif, éducateurs, artistes et artisans, tout le monde a mis la main à la pâte pour cette fête : et ce n’est qu’un début !

Car c’est bien ça l’ambition : faire de cette maison de quartier, la maison de toutes et tous. Pour faire des activités ludiques, sportives, culturelles, gastronomiques, du social et de l’éducatif, pour rencontrer, échanger, construire. Bref, une maison pour vivre ensemble ! A l’heure où nos dirigeants nationaux sont des plus généreux avec les grands patrons et des plus soupçonneux avec nos concitoyens, avec les chômeurs, avec les familles, nous choisissons la confiance. La confiance et le partage avec les Ivryen-ne-s. Dans une période de crise, nous faisons ce choix fort, profond, qu’il nous faut nous unir, partager et rêver ensemble pour changer les choses.

« Météo nationale, Météo du capital » ?… En tout cas à Ivry, la météo n’enlève pas notre sourire et notre envie de faire ensemble !

Fanny Sizorn, Vice-Présidente du groupe des élu-e-s Front de Gauche

Lire la suite...

 

Billet d’humeur du lundi


Le Sénat toujours plus à droite !
 
La sentence est tombée : le Sénat « bascule » à droite. Enfin, c’est plutôt qu’il s’ancre un peu plus à droite. Le Front National y entre, pour la première fois, avec deux élus.
Notons également ce nouveau rendez-vous manqué avec la parité avec seulement sept femmes supplémentaires sénatrices, soit 87 élues pour les 348 sièges.

Hier soir, c’était l’habituel défilé des ténors des partis, avec les discours tout faits. Comment le PS peut-il encore dire qu’il a « bien résisté » ? Comment ne pas voir que depuis les présidentielles, chaque nouvelle élection est une défaite ? Comment ne pas comprendre que ces défaites marquent surtout un PS au pouvoir sans horizons autres que la soumission aux marchés, à l’économie ?

Ce qui inquiète et ce qui doit nous mobiliser, c’est la perte grandissante de tout espoir dans la politique. Il y a de la colère dans le pays, une colère légitime. Mais elle doit réussir à se transformer en résistance avec un horizon qui donne du sens. Pour cela, un processus unitaire visible et clair qui s’appuie sur des actions de terrain est à construire au plus vite.

La 6e république ? Oui, bien sûr mais sans la cantonner à la seule question institutionnelle. Pas sans lien avec les gens, avec tous ceux qui souffrent, pas sans construire, partout et avec tous, des combats politiques pour gagner ou regagner des droits. Cette République doit être résolument sociale avec une refonte globale de l’architecture des pouvoirs… au boulot !

Fanny Sizorn, Vice-Présidente du groupe des élus Front de Gauche

Lire la suite...

- page 1 de 12